La Banque Courtois s'allie avec des fintech pour se moderniser

 |   |  554  mots
La Banque Courtois compte 79 agences réparties sur 13 départements du Sud-Ouest.
La Banque Courtois compte 79 agences réparties sur 13 départements du Sud-Ouest. (Crédits : DR)
Implantée dans 13 départements du Sud-Ouest, la Banque Courtois est la plus ancienne banque de France. Pour rester à la page, l'institution toulousaine noue actuellement des partenariats avec des fintech afin de proposer davantage de services digitaux. Du côté des résultats financiers, elle affiche un produit net bancaire en baisse de 5% dans un contexte de taux très bas.

Fondée en 1760 à Toulouse, la Banque Courtois est la doyenne des banques françaises. Après deux siècles et demi d'existence, elle compte toujours 79 agences réparties sur 13 départements du Sud-Ouest. Sa particularité est d'avoir en plus de 155 000 clients particuliers, beaucoup d'entreprises dans son portefeuille (15 000 pro, 3250 sociétés et 200 institutionnels). "Nous ne sommes pas une banque généraliste. Notre objectif n'est pas de faire croître chaque année de manière importante notre volume de clients mais plutôt d'obtenir le meilleur taux de satisfaction sur nos clients pour qu'ils nous recommandent autour d'eux. Nous conseillons parfois la 4e ou la 5e génération d'entrepreneurs d'une même société", explique Hervé Rogeau, président du directoire de la Banque Courtois.

Une réorganisation à la marge des agences

Avec la numérisation croissante des usages bancaires, les banques sont confrontées à une baisse de fréquentation importante de leurs agences et engagent d'importantes réorganisations.

"La situation est un peu différente pour la Banque Courtois, estime le dirigeant. Déjà parce que notre maillage d'agences est faible, nous n'avons pas d'agences tous les 400 mètres en ville. À titre de comparaison, le Crédit Agricole compte plus d'agences bancaires en Haute-Garonne que ce dont nous disposons sur 13 départements. La réorganisation se fait à la marge sur quelques agences situées dans une zone où le développement économique est faible. À l'inverse, nous réfléchissons à des ouvertures sur des territoires en plein essor comme Montaudran ou la première couronne toulousaine".

Par ailleurs, l'effectif (650 salariés) reste stable. Mais la banque renforce la spécialisation de ses conseillers. "Nous avons des chargés d'affaires TPE, professions libérales ou encore immobilier. Côté particuliers, nous avons renforcé la formation de nos conseillers clientèle sur la gestion de patrimoine", poursuit-il. Par ailleurs, dans une époque où l'usage des espèces et des chèques se réduit, l'institution réfléchit à ouvrir ses agences uniquement le matin, laissant les conseillers consacrer leur après-midi aux rendez-vous clients.

Des partenariats avec Oxatis, Payzen ou Doctolib

De même, la banque développe de nouveaux services numériques. En mars, elle a lancé des cartes cryptodynamiques (dont le cryptogramme au dos de la carte bancaire change toutes les heures pour éviter les piratages lors des achats en ligne). Elle expérimente aussi l'authentification par reconnaissance vocale et propose à ses clients un coffre-fort électronique pour stocker par exemple des factures.

La Banque Courtois a également noué des partenariats avec des fintech telles que Oxatis (spécialisée dans la création de sites internet pour les entreprises), Payzen (paiements en ligne sécurisés), iRaiser (collecte de dons en ligne) ou encore Doctolib (prise de RDV médicaux en ligne) pour proposer depuis son site internet des services complémentaires à ses clients.

 Des résultats financiers en baisse

Du côté des résultats financiers, la Banque Courtois affiche un produit net bancaire en baisse de plus de 5% atteignant les 148 millions d'euros en 2017, un résultat net également en repli à 28,1 millions d'euros (contre 30 millions l'an passé). Dans le même temps, l'encours de crédits à la consommation est en hausse de 8% sur l'année. Ce paradoxe peut s'expliquer par les taux bas et la renégociation des crédits immobiliers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :