La Caisse d'Épargne Midi-Pyrénées a enregistré un record de crédits immobiliers en 2017

 |   |  548  mots
La Caisse d'Épargne Midi-Pyrénées a vu son produit net bancaire légèrement progresser en 2017.
La Caisse d'Épargne Midi-Pyrénées a vu son produit net bancaire légèrement progresser en 2017. (Crédits : Rémi Benoit)
Avec 2 milliards d'euros de crédits immobiliers accordés en 2017, la Caisse d'Épargne Midi-Pyrénées a atteint un niveau record d'encours. Son produit net bancaire et son résultat net sont également en progression. À noter que la Caisse d'Épargne se positionnerait pour racheter les parts du Chinois Casil Europe dans l'aéroport de Toulouse.

C'est un record. En 2017, la Caisse d'Épargne Midi-Pyrénées a accordé 2 milliards d'euros de crédits immobilier, permettant à l'encours crédit global (de 12 milliards d'euros) de progresser de 11% sur un an.

"On dit que les banques ne prêtent pas mais on n'a jamais fait autant de crédits immobiliers. Il y a dix ans, le volume était seulement de 800 millions d'euros par an. Il a augmenté pour atteindre 1,3 milliards depuis quelques années. Ce record établi en 2017 est lié à la fois à l'importance de la renégociation de prêts mais aussi à un marché immobilier très dynamique notamment du côté des promoteurs au niveau des logements neufs", remarque Pierre Carli, président du directoire de la Caisse d'Épargne Midi-Pyrénées mercredi 7 mars.

Cette augmentation du volume de crédits doit permettre de compenser l'impact de la baisse des taux sur les banques (la rémunération du Livret A par exemple est tombée 0,75%). "En 2013, on faisait près de 2% de marge nette sur un crédit contre 1% en 2017. On a donc pratiquement divisé par deux notre taux de marge. En volume, cette dernière est passée de 222 millions d'euros à 155 millions en quatre ans. On voit bien que même si on atteint un niveau record de crédits, cela permet de compenser en partie seulement l'impact de la baisse des taux", poursuit-il.

Pour faire face à des taux bas conjugué à la chute de fréquentation physique des agences, la Caisse d'Épargne a amorcé une réorganisation de ses banques qui prévoit la suppression d'une trentaine d'agences entre 2017 et 2020 (8 ont fermé l'année dernière) et de 120 postes (29 réalisés en 2017).

"La banque doit aussi vendre de nouveaux services aux clients", estime Pierre Carli. Sur ce point, il se félicite de la progression de 10% de l'activité de gestion de patrimoine ou à destination des professionnels.

La Caisse d'Épargne Midi-Pyrénées a tout de même réalisé un produit net bancaire en légère progression à 375 millions d'euros et un résultat net de 80 millions , en hausse de près de 10% sur un an.

La Caisse d'Épargne prête à racheter les parts de Casil Europe

Pierre Carli a par ailleurs annoncé que la Caisse d'Épargne Midi-Pyrénées est prête à racheter les parts de Casil Europe si la société d'actionnaires chinois était amenée à les revendre.

"Vinci et Eiffage se sont déjà manifestés. Casil Europe reçoit de manière informelle ces acteurs et ça a aussi été le cas pour la Caisse d'Épargne. Nous verrons s'ils décident de vendre tout ou une partie de leur capital dans l'aéroport", note le dirigeant sans pouvoir préciser sur le moment si dans cette opération la banque serait seule ou alliée avec d'autres actionnaires locaux.

Pour rappel, Casil Europe a racheté il y a trois ans 49,99% des parts de l'État à l'aéroport. La société a émis une option de vente pour racheter les 10,01% de parts restantes de l'État mais la semaine dernière, Bercy a indiqué que la France n'allait pas pour le moment les revendre. La position officielle de Casil Europe est de vouloir rester sur le long-terme dans le capital de l'aéroport.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/03/2018 à 12:02 :
Bonjour vous avez peut-être achevé un record de prêts immobiliers mais pas un record en ce qui concerne le niveau de satisfaction donné à vos clients. Mes démarches pour une demande de prêt à démarrer en octobre 2017 et nous sommes en mars 2018 et je n' ai toujours pas les fonds de disponible. Lorsque je communique avec Mons agence, je ne reçois pas de réponse en retour.

Je suis vraiment frustrée et démoralisée par la lenteur des démarches et le niveau de bureaucratie de associé à vos services.

Mes projets immobiliers sont en suspens et j ai perdu la confiance des entrepreneurs.

Est-ce que je serais prête à recommander votre banque: NON?

En espérant que mon Message sera reconnu et que des mesures seront prises pour remédier au manque de communication et à la lenteur du service.

Évelyne Broatch

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :