Voiture électrique : bientôt indépendant, Vitesco Technologies s'offre un nouveau siège à Toulouse

Bientôt totalement indépendant du groupe allemand Continental, Vitesco Technologies va se doter d'un nouveau siège social pour ses activités en France, à Toulouse. Spécialisée dans la production de pièces pour la propulsion de véhicules électriques, l'entreprise vient de lancer une vague de recrutements pour accompagner son développement, dont une quarantaine dans la Ville rose. Les détails.

4 mn

Le nouveau bâtiment accueillera près d'un tiers des effectifs en France de Vitesco Technologies.
Le nouveau bâtiment accueillera près d'un tiers des effectifs en France de Vitesco Technologies. (Crédits : Rémi Benoit)

Bien que le marché de l'immobilier professionnel soit à l'arrêt depuis le début de la crise sanitaire, certaines entreprises font le choix de poursuivre leurs investissements en la matière. Dans la Ville rose, la société Vitesco Technologies a fêté, mardi 6 juillet, la fin des opérations de gros oeuvre sur l'un des plus importants chantier en immobilier d'entreprise opérés en Occitanie, à savoir son futur siège social.

À partir du second trimestre 2022, 621 salariés, soit les deux tiers des effectifs de l'entreprise allemande à Toulouse, se retrouveront dans ce bâtiment de 9.200 m2. Nommée e-NOV, cette opération immobilière est actuellement réalisée par Bouygues Immobilier et MIDI 2i sur le site de l'ancienne école de génie chimique de l'INPT, foudroyée par l'explosion d'AZF en 2001.

"Ce nouveau site sera dédiée aux fonctions centrales du groupe et aux activités de développement de la société", commente Stéphane Fregosi, le président de Vitesco Technologies France.

Une nouvelle concurrence avec Continental

Dans les faits, ce déménagement des équipes n'a pas que des intérêts immobiliers pour cette entreprise spécialisée dans tous les produits qui participent à la propulsion des voitures électriques. Si l'entité Vitesco Technologies n'a que deux ans, en revanche le début de son histoire est bien plus antérieure. Concrètement, cette dénomination abrite ce qui était auparavant la filiale Continental Powertain, dédiée à la propulsion des moteurs thermiques, hybrides et électriques.

"L'évolution du marché automobile sur l'électrique est tellement rapide ! Ce n'est même plus une évolution que nous traversons, mais une révolution. Ce changement est incompatible avec la vitesse de celle d'un grand groupe. Donc il a été décidé de nous donner les moyens en matière de prise de décision, mais aussi de choix d'investissements et de gestion de nos sites par exemple", explique Stéphane Fregosi.

Vitesco Technologies

Stéphane Fregosi est le président de Vitesco Technologies France (Crédits : Rémi Benoit).

Désormais, les sites sous la bannière Vitesco Technologies France se trouvent à Boussens (Haute-Garonne), Foix (Ariège) et en région parisienne via un bureau des ventes. Le futur siège sera à Toulouse.

Lire aussi 4 mnÀ Boussens, Continental s'agrandit et accueille de nouvelles lignes de production

"Pour le moment, nos équipes sont basées dans des locaux appartenant à Continental, situés non loin de notre future implantation. Nous allons désormais être des concurrents de Continental sur un certain nombre de produits", explique le dirigeant, sous-entendant que la situation ne pouvait rester ainsi.

Une stratégie dédiée uniquement aux véhicules électriques

Cette concurrence nouvelle sera définitivement actée dès septembre, quand Vitesco Technologies sera considérée en bourse comme une entreprise indépendante de Continental. Mais sans plus attendre, la société a déjà activé sa propre stratégie.

Tout d'abord, l'entreprise allemande qui emploie plus de 2.000 personnes en France au total vient d'ouvrir une centaine de postes dans l'Hexagone dont une quarantaine à Toulouse. "Ces offres d'emploi sont à pourvoir dans différents services techniques tels que l'ingénierie électronique, l'architecture système, la conception de chargeur haute tension embarqué, l'électrification, l'Intelligence Artificielle ou encore les systèmes d'information", précise l'entreprise dans un récent communiqué.

Mais surtout, Vitesco Technologies veut d'ores-et-déjà se concentrer uniquement sur les moteurs électriques de demain.

"La prise de conscience écologique induit par la crise de la Covid-19 se traduit par un besoin bien plus important de véhicules électriques. Maintenant, nous focalisons tous nos investissements sur les produits dédiés à ce type de véhicules, tandis que sur les moteurs thermiques nous nous contentons d'honorer nos contrats actuels sans chercher à en gagner de nouveaux. Du coup, sur le plan social et humain, nous sommes en train de former nos ingénieurs à ces nouveaux produits", conclut Stéphane Fregosi.

Pour accompagner cette nouvelle stratégie, Vitesco Technologies est en train d'investir sur la construction d'un site d'essai, toujours à Toulouse, qui sera opérationnel dans les mois à venir.

Lire aussi 9 mnNavette autonome : Entre piétons et voitures à Toulouse, EasyMile s'expérimente à l'Oncopole

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.