Les radios régionales demandent du soutien aux collectivités

 |   |  881  mots
Les radios régionales demandent à faire appel à elles pour consommer local.
Les radios régionales demandent à faire appel à elles pour consommer local.
Une dizaine de radios régionales privées ont noué une alliance sous la forme d'un groupement d'entreprises afin de se faire entendre des institutions régionales. Pour ces médias dont l'accès à leur antenne est gratuit, investir un euro dans la communication médias permet environ sept euros de retombées économiques dans l'économie locale. De ce fait, elles appellent à passer en partie par leurs antennes pour relancer l'économie d'Occitanie plutôt que les réseaux sociaux.

Avec le confinement et l'inquiétude générale autour du Covid-19, les médias (radios, télévisions, digital) ont connu une forte hausse de leur audience quotidienne. À l'image de la radio régionale 100% Radio qui a vu son audience progresser de près d'un tiers. Seulement, les auditeurs, pour ce qui concerne les radios d'informations, ne paient pas pour être informé, et pourtant, ces radios locales et régionales (pour la plupart des PME) ont maintenu leur antenne et leurs heures de direct en ces temps de crise. Au contraire de confrères nationaux.

"Les grandes radios nationales ont fermé leurs antennes en région pendant le confinement, tout comme les radios du service public qui sont passées de 44 matinales par jour à 16. Mais nous, les PME, nous sommes toujours là. Du matin, dès 6 heures, jusqu'à 20 heures, nous sommes en direct. Nous n'avons pas connu de temps mort. En réalité, c'est nous qui assumons le rôle de service public", lâche Jacques Iribarren, le directeur général de 100% Radio.

Et pourtant, malgré cette volonté de maintenir...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :