Les Comptoirs de la Bio prévoient 120 ouvertures en deux ans

Les Comptoirs de la Bio, groupement de magasins indépendants basé à Montauban, devrait ouvrir 120 points de vente d’ici 2021, dont plusieurs dans la région. Avec l’objectif de démocratiser l’alimentation bio et d’atteindre un chiffre d’affaires proche de 550 millions d’euros d’ici trois ans.

2 mn

Philippe Bramedie, président-fondateur de l'enseigne Les Comptoirs de la Bio.
Philippe Bramedie, président-fondateur de l'enseigne Les Comptoirs de la Bio. (Crédits : Johanna Cavel)

"Nous sommes sur une dynamique de développement qui doit favoriser la démocratisation et l'accessibilité de la bio sur le territoire français", annonce d'emblée Philippe Bramedie, président-fondateur de l'enseigne Les Comptoirs de la Bio, créée à Montauban en 2012 et qui recense 145 magasins.

300 embauches par an

Au total, 40 points de vente devraient être ouverts chaque année d'ici 2021 dans l'Hexagone, pour atteindre 120 unités supplémentaires. En Occitanie, les prochaines ouvertures devraient avoir lieu le 10 avril à Toulouse Purpan et le 17 avril à Nîmes Ville Active. Sur le territoire, "nous serions sur une moyenne annuelle de près de 300 embauches". Sans compter les recrutements au siège, qui devrait passer de 35 à 60 collaborateurs d'ici fin 2021.

Pour séduire ses futurs adhérents, l'enseigne va participer pour la première fois de son histoire au salon Franchise Expo, organisé à Paris du 17 au 20 mars : "Il est nécessaire de nous rendre visibles, de pouvoir échanger avec des porteurs de projets et permettre à tous les entrepreneurs indépendants désireux de se lancer dans la bio de venir nous voir". En outre, pour accompagner l'ouverture de ces points de vente, le groupement dispose de cinq promoteurs en région et va en recruter deux de plus dans l'année.

"Nous avons également des coachs qui forment les équipes, aident dans la mise en place des concepts et accompagnent les adhérents dans leur quotidien", poursuit le fondateur.

Une stratégie d'harmonisation

Car si l'enseigne chapeaute actuellement des magasins indépendants qui officient sous leur propre enseigne, l'objectif reste d'harmoniser l'offre dans une optique de notoriété auprès du grand public et pour favoriser des actions communes. "Tous les adhérents qui nous rejoignent aujourd'hui sont désormais sous enseigne Les Comptoirs de la Bio". Quant aux magasins déjà existants, ils sont invités à utiliser petit à petit le concept et les codes de la marque pour "fédérer 100 % du réseau sous l'enseigne Les Comptoirs de la Bio d'ici fin 2019".

Ce regroupement permettra aux clients de retrouver des similitudes entre les différents points de vente. En effet, chaque magasin commercialise entre 7 000 et 9 000 références produits, dont 25 % de produits exclusivement locaux.

"En complément et face à un public sensible à nos actes, nous lançons l'engagement 'de saison et de raison' pour garantir que les fruits et légumes vendus dans nos espaces privilégient une consommation de saison", continue Philippe Bramedie.

Un appel à projet pour soutenir les initiatives dans le bio

Les Comptoirs de la Bio viennent aussi de lancer PassionBio, un appel à projets destiné à soutenir les projets d'innovation dans le bio. Initié en partenariat avec la plateforme de financement participatif Ulule, ce programme va accompagner quatre projets par an. Pour chaque euro récolté lors de la campagne de financement, un euro supplémentaire sera versé par l'enseigne, dans la limite de 1 000 euros. Un premier lauréat devrait être connu courant avril.

Le réseau, qui a réalisé en 2018 un chiffre d'affaires global de 350 millions d'euros, espère atteindre 550 millions d'euros d'ici trois ans, sur une base de 250 points de vente.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.