Comptoir des Jardins, la success story d’une jardinerie bio tarnaise

La jardinerie en ligne spécialisée dans la vente de produits naturels et biologiques ambitionne de devenir leader dans ce secteur. L’an dernier, elle passait la barre du million d’euros de chiffre d’affaires.

3 mn

Azedine Zérourou, fondateur de Comptoir des Jardins.
Azedine Zérourou, fondateur de Comptoir des Jardins. (Crédits : Comptoir des jardins)

C'est l'histoire d'un autodidacte qui a transformé sa passion en une affaire lucrative. L'an dernier, la jardinerie en ligne indépendante Comptoir des Jardins franchissait la barre du million d'euros de chiffre d'affaires. Avant de fonder cette société basée à Soual près de Castres, son créateur Azedine Zérourou a eu plusieurs vies.

Technique et vocation

Le Tarnais, originaire du petit village de Maurens-Scopont, a été artisan-plâtrier puis formateur et gérant d'un centre de formation de l'AFPA. C'est à la faveur d'une reconversion professionnelle qu'il décide de créer sa jardinerie en ligne.

« J'ai toujours le sentiment d'avoir de la terre sous les ongles. C'est un besoin physique. J'ai une connaissance technique du monde de la jardinerie bio et le e-commerce me semblait un marché important. L'idée m'est venue de cette façon », explique ce passionné de plantes.

Azedine Zérourou collabore alors avec la Toulouse Business School et met au point une étude de marché avant de se lancer. En mars 2013, le site Comptoir des Jardins est opérationnel mais les débuts sont difficiles. « Cette année-là, il a neigé jusqu'à fin juin, la première année a donc été vraiment dure », se remémore le dirigeant.

L'entreprise, qui compte aujourd'hui cinq salariés et est détenue à 100 % par Azedine Zerourou et son fils, fait 15 000 euros de chiffres d'affaire en 2013. Petit à petit, les solutions naturelles qu'il mobilise pour entretenir les jardins séduisent un nombre croissant de clients. L'activité a progressé régulièrement avant de prendre son envol ces deux dernières années avec un CA de 750 000 euros en 2017, puis un million d'euros en 2018.

Devenir leader en jardinerie bio

Depuis son hangar de 1000 m2, Azedine Zerourou et son équipe expédient entre 2000 et 3000 colis tous les mois. Le dirigeant écrit lui-même les fiches explicatives des différents produits, tous naturels, vendus par le Comptoir des Jardins. Une fine connaissance de la jardinerie biologique qui a contribué au succès de l'entreprise.

« Ma mère cultivait son potager pour nourrir ses enfants. Elle n'avait pas les moyens d'acheter des engrais chimiques et pressentait la nocivité de ces produits alors elle utilisait des solutions naturelles. Mes connaissances me viennent de ma famille. Si j'avais eu une formation agricole académique, je n'en serais peut-être pas là aujourd'hui », estime Azedine Zerourou.

La législation interdisant dès cette année la vente de pesticides aux particuliers, l'entreprise compte bien devenir leader de la jardinerie bio. Si elle distribue des marques biologiques, elle a développé ses propres gammes en s'associant avec des producteurs de matières premières comme le groupe Frayssinet, basé à Mazamet (Tarn), numéro un des fertilisants organiques en France.

Soutenue par WeSprint pour accélérer sa croissance, l'entreprise, qui propose 500 références, va continuer à étendre son offre de produits et à investir dans de nouveaux marchés.

« Aujourd'hui, 90% de notre clientèle sont composés de particuliers. Nous comptons développer notre gamme pour les jardins d'intérieurs et les jardins urbains mais aussi renforcer notre offre pour les professionnels. Nous avons obtenu l'agrément qui nous permet de leur vendre des produits », conclut Azedine Zerourou.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.