Covid-19 : le loyer des salariés impactés partiellement payé par Action Logement

 |  | 596 mots
Lecture 3 min.
Action Logement prend en charge une partie des loyers des salariés impactés par la Covid-19.
Action Logement prend en charge une partie des loyers des salariés impactés par la Covid-19.
Pour répondre à la baisse des revenus connue par certains salariés du privé, en raison de la crise de la Covid-19, Action Logement a instauré un dispositif qui permet le soutien financier pour payer une partie des frais liés à la résidence principale. Les précisions avec François Magne, le directeur Occitanie de l'entité.

À l'image des collectivités en Occitanie qui se mobilisent pour soutenir les petits commerçants afin de solder leur loyer, en raison d'une activité impactée par la crise sanitaire, d'autres organismes se mobilisent à destination du loyer des particuliers. Plus précisément, c'est bien le paiement des loyers de salariés aux revenus touchés par la crise générée par la Covid-19 qui est visé.

Lire aussi : Commerces : la région Occitanie et les EPCI s'associent pour payer les loyers

"Nous sommes l'un des principaux bailleurs sociaux de l'Hexagone avec près d'un million de logements sous notre gestion, nous avons donc une bonne posture pour constater les effets de la crise sanitaire sur la durée. Nous pouvons voir que certaines entreprises sont en difficulté et que cela se transforme en plans sociaux. Des mesures qui ont des répercussions sur les salariés et leur pouvoir d'achat", explique François Magne, le directeur régional d'Action Logement Occitanie, organisme à l'origine de ce dispositif solidaire.

Cette entité publique, gérée de manière paritaire par les organisations patronales et syndicales, aussi bien dans les régions qu'au niveau national, a donc instauré un dispositif dématérialisé permettant de demander une subvention. Celle-ci doit ainsi servir au règlement du loyer de la résidence principale du bénéficiaire.

"Nous apportons une aide au paiement du loyer pour les locataires, mais le dispositif peut aussi être sollicité pour le règlement d'une mensualité d'un crédit immobilier et des charges de copropriété", tient à préciser le dirigeant.

Lire aussi : L'Occitanie, un colosse aux pieds d'argile

Pour les salariés du privé et les salariés agricoles

Si le dispositif pourrait venir en aide à un grand nombre de personnes, il n'est cependant pas ouvert à tous, car celui-ci est régi par un barème maximal de revenus mensuels fixé à 1,5 SMIC. "Il faut également démontrer que vous avez perdu 15% ou plus de vos revenus mensuels pour en bénéficier", ajoute François Magne. Ainsi, Action Logement apporte une subvention de 150 euros par mois, pendant deux mois quand il s'agit d'une baisse des revenus et jusqu'à six mois quand il s'agit d'une perte d'emploi. Une "aubaine" pour le Sud-Ouest où notamment la filière aérospatiale, très présente sur ce territoire, a perdu plusieurs milliers d'emplois ces derniers mois.

Lire aussi : Aéronautique : le Sud-Ouest perd près de 6.000 emplois en neuf mois

"C'est un soutien amené à durer car nous estimons que nous serons vraiment dans le dur en 2021 en matière d'économie. C'est notamment pour cette raison que cet accompagnement est ouvert à tous les salariés du privé, mais aussi ceux du secteur agricole. Cela permet de répondre également à la problématique des saisonniers, qui ont également leurs revenus fortement dégradés en cette période, notamment pour ceux du tourisme", ne manque pas de souligner le numéro un régional d'Action Logement.

Sur l'année 2020, déjà plus de 80 000 demandes d'aide au paiement du loyer ont été acceptées, contre une somme totale d'environ 25 millions d'euros à l'échelle nationale. Seulement, étant désormais ouvert aux salariés ayant perdu leur emploi, Action Logement se prépare à débloquer une somme globale de 100 millions d'euros pour ce dispositif. En quelques jours, déjà plusieurs centaines de dossiers nouveaux ont été enregistrés sur le site internet d'Action Logement rien que pour l'Occitanie...

Lire aussi : Covid-19 et finances locales : Toulouse "sacrifie" la 3ème ligne de métro pour préserver ses impôts

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :