Conjoncture : l'optimisme règne chez les dirigeants toulousains pour 2019

 |   |  654  mots
La filière du BTP de Haute-Garonne se porte bien sur le premier semestre de l'année 2019.
La filière du BTP de Haute-Garonne se porte bien sur le premier semestre de l'année 2019. (Crédits : Rémi Benoit)
Le Medef Haute-Garonne a dévoilé jeudi 5 septembre un sondage sur l'activité économique dans le département. Si les chefs d'entreprise se disent majoritairement satisfaits du premier semestre sur le plan économique, l'optimisme est également au rendez-vous pour la deuxième partie de l'année 2019. Seuls bémols, la santé de la filière du commerce et les difficultés de recrutement dans la région.

Tous les voyants sont au vert pour l'activité économique du département de la Haute-Garonne. "Au 1er semestre 2019, par rapport à la même période que l'an passé, nous observons une progression de +2% de l'activité de nos entreprises, avec dans le même temps un taux de chômage qui a baissé dans la région sur une période de 3 ans", analyse Pierre-Marie Hanquiez, le président du Medef en Haute-Garonne.

Lire aussi : Comment se porte l'emploi en Occitanie ?

D'ailleurs, selon un sondage réalisé par le syndicat et auquel 150 entreprises locales ont participé, pas moins de 61% des dirigeants sondés jugent au minimum leur activité au 1er semestre 2019 "bonne", en comparaison à la même période sur 2018. À contrario, ils sont 22% à la trouver "décevante", "mauvaise" voire "très mauvaise", quand les 18 % restant jugent leur activité équivalente.

conjoncture éco Haute-Garonne

Résultats du sondage réalisé auprès de 150 entreprises (Crédits : Medef 31).

La bonne santé de l'écosystème départemental a également été portée par des investissements croissants. D'après le sondage du syndicat patronal, 30,8 % des chefs d'entreprise interrogés disent avoir réalisé des investissements "plus importants" sur les six premiers mois de l'année actuelle par rapport à l'an passé, quand seulement 17,3 % les estiment "moins importants".

Seul le commerce est dans le dur

Ainsi, ce dynamisme économique est également visible par secteur. À l'image du BTP, véritable témoin de l'activité pour un territoire, la filière enregistre un chiffre d'affaires de 9,7 milliards d'euros en Haute-Garonne, de juin 2018 à juin 2019. Un témoin qui connait une croissance de +2,5% sur cette période par rapport à l'année précédente.

"Il faut savoir que 50% des logements neufs qui sont construits en Occitanie chaque année le sont dans l'aire urbaine toulousaine. De plus, le PARM (plan d'investissements routiers de 1,9 milliards d'euros, ndlr) récemment adopté par Toulouse Métropole, sans oublier la troisième ligne de métro à Toulouse, nous offrent des perspectives d'avenir intéressantes pour notre filière", ajoute Emile Noyer, le président de la branche départementale de la Fédération française du bâtiment.

Pour être complet, la branche métallurgique de la région Occitanie a également connu une hausse de son activité de +1,8% au premier semestre 2019, tout comme la filière numérique/ingénierie représentée par le Syntec qui estime à +3% la croissance économique annuelle du secteur dans la région jusqu'en 2021. Seul le commerce est inquiet pour son avenir en raison de son affaiblissement en lien avec le mouvement des Gilets Jaunes.

"Ce mouvement a conduit à une désorganisation de la clientèle, qui est en repli. Dans le commerce, si la grande distribution devrait surmonter cela, le phénomène est beaucoup plus marquant au niveau des TPE qui pour beaucoup d'entre elles se retrouvent sans trésorerie pour assurer leur bon fonctionnement", s'inquiète Denis Lafon, le président du Conseil départemental du commerce.

Lire aussi : Gilets Jaunes : à Toulouse, la facture "commerciale" s'annonce salée

L'optimisme domine le climat des affaires

Malgré ce bémol commercial, dont il est craint de nombreuses défaillances de TPE en fin d'année 2019, la tendance générale est plutôt à l'optimisme en Haute-Garonne. Selon l'étude du Medef, pas moins de 31 % des sondés affirment que leurs prévisions d'activité seront "bonnes" au second semestre 2019, 16 % "très bonnes" voire "excellentes" pour 14 %.

sondage medef

Près de 58% des sondés sont dans les services, environ 31% dans l'industrie et 11% dans le commerce (Crédits : Medef 31).

Sans surprise donc, quasiment 67% des chefs d'entreprise qui ont participé au sondage se disent "confiant" sur l'évolution conjoncturelle de leur secteur d'activité sur 6 à 12 mois, et 7,5% "très confiant". Leur seule crainte réside principalement sur les difficultés de recrutement pour quasiment la moitié d'entre eux (46%). Le Medef estime à 255 000 le nombre d'emplois à pourvoir en Occitanie.

Lire aussi : Les offres d'emploi non pourvues, chantier prioritaire de Pôle Emploi Occitanie

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :