Une friche de l'ancienne usine AZF transformée en parc solaire

 |   |  470  mots
Une centrale solaire de 19 hectares sera installée sur l’ancien site pétrochimique.
Une centrale solaire de 19 hectares sera installée sur l’ancien site pétrochimique. (Crédits : Urbasolar)
De la pétrochimie à l’énergie solaire, c’est la reconversion atypique que va connaître un terrain de l’ancienne usine AZF à Toulouse.

Le 21 septembre 2001, l'usine pétrochimique AZF explosait à Toulouse, faisant 31 morts et endommageant des milliers d'entreprises, de bâtiments publics et de logements. 17 ans après la catastrophe, la reconversion du site est toujours en cours. L'Oncopole, pôle dédié à la lutte contre le cancer, occupe une partie des terrains. Non loin de là, sur une autre friche d'AZF, Toulouse Métropole a désormais l'ambition d'accueillir une centrale solaire.

"Les terres sont polluées et souillées par des années d'industrie chimique. Total a décidé de les céder à la Métropole avec une servitude de non-utilisation aussi bien pour construire des habitations que des activités tertiaires, et ce pour une centaine d'années", raconte Emilion Esnault, élu municipal chargé de l'éclairage public.

Le parc solaire occupera 19 hectares. Doté d'une puissance de 15 mégawatts crête, il sera en mesure de produire 21 gigawatts heure par an, soit l'équivalent de l'électricité produite par la principale centrale municipale installée sur l'île du Ramier.

"Ce sera sans doute la plus grande centrale solaire au sol qui voit le jour dans une grande ville en France. Dans la plupart des agglomérations, le foncier...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/12/2018 à 17:31 :
Toulouse à surtout besoin d'un poumon vert de plus au prix ou sont les prix du m2 je trouve cette idée farfelue un parc solaire en ville il y a des endroits
plus désertique j'aimerai connaitre les personnes qui ont eu cette idée

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :