Ingénierie aéronautique, quelles perspectives à Toulouse ?

 |   |  1373  mots
(Crédits : Rémi Benoit)
Après plus d'une décennie faste pour les activités ingénierie grâce au développement de l'A380, de l'A400M et de l'A350XWB, quelles sont les véritables perspectives d'emploi et de maintien des compétences à Toulouse ? Deux études indépendantes ont estimé en 2014 que les besoins en ingénierie aéronautique pourraient connaître une baisse de l'ordre de 30 % d'ici à 2020 dans le Grand Sud-Ouest. La stratégie actuelle des avionneurs de s'orienter vers des évolutions incrémentales de leur gamme d'appareils et la réallocation des ressources vers les métiers d'ingénierie liés à la maintenance et aux fonctions support à la production sera-t-elle suffisante pour compenser la baisse des besoins en conception ?

Depuis plusieurs années, les professionnels du secteur, Airbus en tête mais aussi des équipementiers et motoristes, appellent à la diversification du portefeuille clients des sociétés d'ingénierie...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :