Match Airbus / Boeing : plus de commandes mais moins de livraisons en 2014 pour l'avionneur européen

 |   |  548  mots
Fabrice Brégier, le CEO d'Airbus, entouré de ( de gauche à droite) Didier Evrard, Tom Williams et John Leahy
Fabrice Brégier, le CEO d'Airbus, entouré de ( de gauche à droite) Didier Evrard, Tom Williams et John Leahy
Fabrice Brégier a présenté ce matin, depuis le delivery center d'Airbus (Colomiers), les résultats 2014 de l'avionneur européen. Le CEO d'Airbus a qualifié l'année de "fantastique" concernant les commandes (1 456 nettes) et a annoncé 629 appareils livrés, "dépassant le record de 2013". Il y a quelques jours, le principal concurrent, l'Américain Boeing, a annoncé pour sa part 723 livraisons en 2014.

"Les équipes d'Airbus ont une nouvelle fois dépassé leurs objectifs", se félicite Fabrice Brégier. Devant une centaine de journalistes de plusieurs nationalités réunis à Colomiers ce mardi, le CEO d'Airbus a annoncé les résultats de l'avionneur, après avoir rendu hommage aux victimes de Charlie Hebdo et à l'ensemble de la presse.

"La 2e meilleure année d'Airbus"
Airbus a enregistré en 2014 un nouveau record de livraisons avec 629 appareils livrés (contre 626 en 2013) à 89 clients. "Un chiffre en hausse pour la 13e année consécutive", a commenté John Leahy, le directeur commercial d'Airbus. Pour autant, cette année Airbus est coiffé au poteau par Boeing, l'éternel rival américain, qui affiche 723 livraisons en 2014. Les livraisons sont un indicateur intéressant, car c'est lors de la livraison que l'avionneur est payé par le client. "On a le plus gros carnet de commandes, ce qui va nous permettre de travailler sur les montées en cadences" rétorque Fabrice Brégier.
En ce qui concerne les commandes, Fabrice Brégier a annoncé 1 456 commandes nettes en 2014, "la 2e meilleure année de tous les temps pour Airbus", qui avait atteint un record en 2013 avec 1503 commandes. Rien qu'au mois de décembre, 425 nouvelles commandes ont été enregistrés, précise John Leahy. L'avionneur a accueilli 14 nouveaux clients dans son portefeuille qui en compte 67. Le "backlog", le carnet de commandes, atteint 6 386 appareils, autrement dit l'équivalent de 9 ans de production. "Nous avons une belle visibilité", constate Fabrice Brégier. Airbus a également annoncé une augmentation de ses prix de 3,27 % en moyenne "pour poursuivre l'optimisation de la rentabilité".

Le chiffre d'affaires d'Airbus, qui sera annoncé en février, devrait "dépasser 40 Md€" selon Fabrice Brégier. Le CA 2013 avait atteint 59,3 Md€.

2015, lancement de l'A321neo
L'année dernière a été notamment marquée par la fin de la campagne d'essais et de certification de l'A350XWB qui a abouti à la livraison du premier appareil à Qatar Airways à la fin de l'année. Objectif : "assurer l'augmentation de cadences et être capable, dans 4 ans, de livrer 10 A350XWB par mois", affirme Fabrice Brégier. "C'est la montée en cadence la plus forte de toutes nos familles d'appareil", précise Didier Evrard, nouveau vice-président exécutif des programmes d'Airbus (qui a été pendant 8 ans en charge de l'A350).

2015 verra aussi la certification de l'A320neo, qui a effectué son 1er vol en septembre.

Mais cette année sera surtout celle du lancement de l'A321neo. Cet appareil,utilisé pour des liaisons domestiques, sera dédié aux vols transatlantiques, et a déjà un premier client : la société américaine de leasing ALC a signé un protocole d'accord portant sur l'acquisition de 30 avions supplémentaires (une commande de 60 appareils avait été passée lors du salon de Farnborouhg). L'appareil "offrira l'autonomie la plus grande de tous les avions de ligne monocouloirs disponibles aujourd'hui et dans le futur", annonce Airbus. "Le marché des monocouloirs dotés d'une grande autonomie représente un potentiel lucratif", ajoute John Leahy, responsable commercial d'Airbus. " Il nous ouvre un marché de 1 000 appareils sr les 20 années qui viennent" confirme le CEO. L'avion sera doté de nouvelles cabines et d'un réservoir de carburant supplémentaire. Premières livraisons prévues en 2019.

Sophie Arutunian
@ Photo Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :