À Toulouse, le salon Siane tombe-t-il à point nommé ?

Pendant trois jours, du 18 au 20 octobre, le MEETT va se transformer en un immense atelier industriel avec des centaines de machines en tous genres, à l'occasion de la 17éme édition édition du salon Siane à Toulouse. Cette nouvelle édition de ce rendez-vous propice au business sera majoritairement consacrée à l'attractivité de l'industrie et la sobriété énergétique.
Le salon Siane se tient à Toulouse, du 18 au 20 octobre 2022.
Le salon Siane se tient à Toulouse, du 18 au 20 octobre 2022. (Crédits : Rémi Benoit)

Pendant 72 heures, le nouveau parc des expositions de Toulouse, situé au nord de l'agglomération, va devenir le QG de nombreux industriels régionaux, nationaux voire européens. Du 18 au 20 octobre, le salon Siane Industries revient pour une 17ème édition et plus de 500 exposants sont attendus.

Lire aussiÀ Toulouse, quel bilan pour le MEETT après un an d'exploitation ?

"Avant le Siane, nous étions obligés de monter à Paris pour rencontrer nos clients et exposer nos machines ou nos pièces. Désormais, ce salon est devenu pour nous un moment de business délocalisé et privilégié", raconte un participant de longue date.

Entre crise de l'énergie, inflation des matières premières et contexte social sensible, le salon Siane de Toulouse aura-t-il cet effet d'accélérateur de business en 2022 comme les éditions précédentes ? Dans les rangs de la CCI Toulouse-Haute-Garonne, l'optimisme règne. "Les pré-inscriptions en amont de l'événement sont beaucoup plus nombreuses que l'année passée", selon Didier Katzenmayer, le président de la commission industries de la chambre consulaire. Celles-ci seraient d'un tiers supérieur à l'édition 2021.

"Ce salon permet de favoriser le développement économique des entreprises. Il y a beaucoup de business qui se fait entre les exposants, davantage même qu'avec les visiteurs externes. Le Siane multiplie les opportunités", estime Jean-Claude Pasquies, qui oeuvre à l'organisation de cet événement.

Au-delà de tenir un stand, les entreprises présentes, des grands groupes aux PME, en passant par les startups, profitent de ces trois jours pour multiplier les rendez-vous d'affaires, avec en point d'orgue la nocturne du mercredi soir. Plus de 13.000 personnes sont ainsi attendues dans les couloirs du salon sur l'ensemble des trois jours.

Attractivité de la filière et transition écologique au programme

En plus de développer le business, le salon Siane veut s'ouvrir au grand public en cette édition 2022 afin de travailler en partie le manque d'attractivité des filières industrielles auprès des jeunes et des demandeurs d'emplois.

"Il est clair qu'en plus d'aller chercher des marchés à l'export et de la compétitivité, on devra aller chercher les jeunes cette année", ne cache pas Didier Katzenmayer.

Pour ce faire, les organisateurs souhaitent créer un certain engouement autour de l'industrie. C'est en ce sens que des sessions de live painting sur des pièces aéronautiques et autres seront organisées pendant les trois jours, comme d'autres oeuvres déjà réalisées seront exposées. L'idée étant de mettre en avant les métiers de la peinture industrielle. Faire rêver la jeunesse, ce sera le souhait des organisateurs avec un espace de 700 mètres carrés dédié à l'industrie du futur, qui regroupera des équipements connectés en lien avec les besoins futurs des industriels. Les visiteurs pourront tester les machines en question. Mais dans l'ensemble du salon, ce sont 650 tonnes de matériels et technologies divers qui débarquent à Toulouse, faisant du MEETT la plus grande usine éphémère pendant quelques jours. Pour ceux qui auront été conquis, le SIANE organisera un job-dating l'après-midi du 20 octobre et durant tout le salon un espace dédié à la formation et à la promotion des métiers de l'industrie sera perpétuellement ouvert.

En plus de l'industrie du futur et des difficultés de recrutement, la transition écologique sera dans toutes les têtes, dans un contexte de flambée des coûts de l'énergie face auquel il est désormais demandé aux industriels de consommer moins et mieux. Une part non négligeable d'exposants du salon traitent d'ailleurs de ces problématiques et pourraient être ainsi les stands les plus fréquentés. "La sobriété énergétique sera un pilier de cette édition 2022", promet même Didier Katzenmayer.

Lire aussiComment l'industrie aéronautique s'engage dans une décroissance énergétique. Enquête

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.