"Le e-commerce en Occitanie est affecté par cette crise sanitaire" (J-P Crenn)

 |   |  1071  mots
Jean-Paul Crenn est le président de Fedeo, la fédération du e-commerce en Occitanie.
Jean-Paul Crenn est le président de Fedeo, la fédération du e-commerce en Occitanie. (Crédits : DR)
Contrairement aux idées reçues, les acteurs régionaux du e-commerce font face eux aussi à des difficultés dans cette période de crise sanitaire liée au Covid-19. C'est en tout cas l'analyse défendue par Jean-Paul Crenn, le président de Fedeo, la fédération du e-commerce en Occitanie. Par ailleurs, celui qui est co-auteur du VADOR appelle les entreprises à se concentrer sur la fidélisation des clients existants plutôt qu'aller à la pêche aux nouveaux. Entretien.

La Tribune - Au premier abord, les consommateurs pensent que le e-commerce resort comme le grand gagnant de cette période de confinement en France. Est-ce vrai pour les acteurs de la filière en Occitanie ?

Jean-Paul Crenn - Les informations qui circulent au travers du site de e-commerce Amazon tendent à faire penser que ce secteur est le grand bénéficiaire de la crise sanitaire, tout en s'en sortant bien au niveau économique. C'est erroné car il y a plusieurs éléments qui font que l'activité économique des sites de e-commerce, notamment de petites et moyennes tailles, est affectée. Tout d'abord, les acteurs mettent en place des procédures de sécurisation au sein de leurs entreprises et cela limite la productivité, et certains sont même totalement à l'arrêt pour protéger leurs salariés. Il y a ensuite les problématiques de l'approvisionnement et de logistique en aval avec notamment la majorité des points relais qui sont fermés. Au sein de Fedeo, 70% de nos membres sont liés à un magasin physique, et nous sommes assez représentatifs de la réalité. Et quand ces magasins sont fermés, évidemment les clients ne peuvent pas aller récupérer leurs produits. Après, il est clair qu'il y a une embellie au niveau de la demande du marché, mais qui est très contrastée. Il y a un très fort boost autour de la santé et du bien-être. En résumé, 10% de nos 50 membres tirent leur épingle du jeu.

Lire aussi : Le Toulousain Santé Discount face au "challenge opérationnel" du covid-19

La Tribune - En l'occurrence, les acteurs du e-commerce en BtoC sont inévitablement impactés. En est-il de même pour ceux qui opèrent en BtoB dans la région ?

J-P.C - Quand on pense e-commerce, on pense BtoC. Or, chez Fedeo, nous avons un tiers de nos membres qui sont en BtoB. Et ce type de relation est également frappé par des problèmes d'approvisionnement, mais aussi de livraisons. Est-ce-que la logistique de vos clients va être ouverte et en capacité de réceptionner ce que vous avez envoyé ? L'un de nos membres a eu des commandes d'ordinateurs, mais il ne peut pas les livrer car ses clients BtoB ne peuvent pas les réceptionner. Donc dans son immense majorité, le e-commerce est affecté par cette crise sanitaire.

La Tribune - Face à cette situation votre association, Fedeo, a mis en oeuvre une cellule de crise. Quelles sont ses missions au quotidien ?

J-P.CAu démarrage de la crise, nous l'avons...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :