Le Toulousain Santé Discount face au "challenge opérationnel" du covid-19

 |   |  688  mots
Le leader français de la parapharmacie en ligne, le toulousain Santé Discount, doit faire face à une hausse soudaine de son activité en raison du covid-19.
Le leader français de la parapharmacie en ligne, le toulousain Santé Discount, doit faire face à une hausse soudaine de son activité en raison du covid-19. (Crédits : Compte Twitter Jean-Luc Moudenc)
Le leader français de la parapharmacie en ligne, le toulousain Santé Discount, doit faire face ces dernières semaines à une forte croissance de son activité. Lié à la crise sanitaire de covid-19, ce pic d'activité de +20 à 30 % a été compensé en recrutant des dizaines d'intérimaires. La direction de l'entreprise espère que cet épisode servira à la croissance des achats en ligne de produits de parapharmacie. Par ailleurs, Santé Discount veut développer une place forte du e-commerce à Toulouse, sur son site de 10 hectares. Les précisions.

"La crise sanitaire du covid-19 est devenu pour nous un véritable challenge opérationnel", lance le CEO de l'entreprise toulousaine Santé Discount, Loïc Lagarde. Le leader français de la parapharmacie en ligne, installé à Montrabé (Haute-Garonne) fait face ces dernières semaines à une forte augmentation de commandes.

"Nous avons clairement constaté une augmentation de notre activité de 20% en moyenne par jour, avec des pics même à +30 % quelques minutes voire quelques heures après les prises de parole de nos dirigeants politiques. En plus de notre clientèle fidèle, nous avons des consommateurs nouveaux. La parapharmacie en ligne est un marché qui fait l'objet d'un très faible taux de pénétration sur le web, de 3 à 6% hors période covid-19. Ce frein est essentiellement dû à des habitudes de consommation. Cette crise sanitaire vient démontrer que tous les produits de parapharmacie sont disponibles en ligne", analyse le dirigeant.

Bien sûr les fioles de gel hydroalcoolique et les solutions désinfectantes font partie des paniers des clients de Santé Discount, mais pas seulement. Les "produits du quotidien", comme tient à les appeler Loïc Lagarde bénéficient de cet essor (malheureux) de l'activité de l'entreprise. À titre d'exemple, ce sont les vitamines, le coton, le gel lavant, etc.

Les effectifs quasiment doublés

Si cette hausse soudaine des commandes ne cause pas, pour le moment, de rupture de stock chez Santé Discount, qui dispose de 55 000 références, en revanche sa chaîne logistique est sous tension.

"Dans cette période, alors que les consommateurs sont stressés, notre objectif est d'avoir la meilleure réponse opérationnelle possible. Pour cela, nous avons recourt à un gros afflux d'intérimaires dans nos rangs. Ainsi, nous comptons sur l'ensemble de l'entreprise près de 200 personnes, alors qu'en temps normal nous nous situons entre 120 et 130 salariés selon des pics sur la logistique. Nous avons également renforcé le service clients avec quatre intérimaires", précise Loïc Lagarde.

Si la situation est "sous contrôle" au sein de Santé Discount, c'est notamment grâce à une anticipation stratégique. En février 2017, l'entreprise a déménagé du côté de Montrabé, à l'Est de Toulouse, sur un parc de 10 hectares abritant un entrepôt de 20 000 m2.

"À l'époque, ce terrain était bien largement supérieur à nos besoins. Mais dans ce type de contexte, ce n'est pas de trop. Néanmoins, notre projet à terme est d'accueillir d'autres acteurs du e-commerce. Nous sommes en discussion avec des entreprises. L'objectif est de créer une place forte du e-commerce sur le territoire toulousain. Tout d'abord pour une question de visibilité, mais aussi pour mettre en place des projets communs et réaliser des économies d'échelle", présente celui qui a rejoint les rangs de Santé Discount en 2014.

Valoriser la data

À défaut, pour le moment, de concrétiser son projet de développement de filière, le toulousain Santé Discount se concentre sur son développement interne. Ainsi, dans les prochains mois, plus de 60 000 références devraient être disponibles sur sa plateforme, émanant à 70% de laboratoires français. Ces quelques 5 000 nouvelles références proviendront de secteurs bien ciblés.

"Nous avons identifié des secteurs dans lesquels nous voulons nous développer. Je pense notamment aux produits bien-être, mais aussi aux produits vétérinaires. Vis-à-vis de notre concurrent Amazon, il y a une vraie place à prendre sur ces thématiques. De plus, contrairement à ce géant américain, Santé Discount ne s'est jamais construit seulement comme un distributeur mais bien comme un outil de conseil pour sa clientèle. Notre objectif est de développer la distribution via le canal web pour la parapharmacie et d'accompagner les industriels dans cette voie", annonce le CEO de Santé Discount, qui vise les 100 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2021.

Dès lors, en plus d'un service client réactif, l'entreprise toulousaine a développé un service de newsletter très segmenté. Une offre qui va de paire avec sa stratégie de vouloir valoriser à l'avenir la data récoltée "pour développer une vraie logique de compréhension du consommateur".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :