Le spatial, acteur méconnu mais crucial dans la surveillance du climat

 |   |  708  mots
La branche spatiale d'Airbus a conçu MicroCarb, le premier satellite français capable de mesurer la concentration de CO2 à l'échelle planétaire.
La branche spatiale d'Airbus a conçu MicroCarb, le premier satellite français capable de mesurer la concentration de CO2 à l'échelle planétaire. (Crédits : Cnes)
Aujourd'hui, la moitié des données climatiques sont observées depuis l'espace via des satellites d'observation de la Terre. À l'occasion d'un colloque à Toulouse, des scientifiques internationaux sont revenus sur les outils utilisés pour surveiller le climat. Pour renforcer la coopération internationale, Emmanuel Macron devrait annoncer en décembre la création d'un observatoire spatial du climat.

"J'ai été frappé, en 2015, quelque temps avant la COP21 à Paris, de voir à quel point les hommes politiques n'imaginaient pas le rôle crucial que peut avoir le spatial dans l'observation du climat....

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :