Présidentielle : à Toulouse, le discours alarmiste de Pierre Gattaz devant les chefs d'entreprises

 |   |  531  mots
Le président du Medef s'exprime devant les chefs d'entreprises.
Le président du Medef s'exprime devant les chefs d'entreprises. (Crédits : Rémi Benoit)
"Nous sommes face au spectre d'un second tour Mélenchon / Le Pen, c'est un scénario catastrophique", s'est inquiété le président du Medef. À 10 jours de la présidentielle, Pierre Gattaz s'est exprimé ce jeudi à Toulouse devant les chefs d'entreprises locaux. Récit.

"Si Mélenchon ou Le Pen est élu, j'entrerai en résistance dans le Vercors. Leurs programmes nous mèneront droit dans le mur, j'ai peur pour mes usines", lance sur un ton très grave Pierre Gattaz....

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Offre découverte, 1€ le premier mois!

*Durée limitée, offre sans engagement,
100% numérique

Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/04/2017 à 14:48 :
Le capitalisme à la française, c'est d'un côté les subventions/aides diverses et variées et de l'autre le travail par cher, si possible gratuit grâce aux plans d'emploi du gouvernement. Alors, dans ces conditions, on se doute bien que Gattaz et compagnie soient inquiets de voir le système qui leur est si bénéfique s'écrouler :-)
a écrit le 15/04/2017 à 12:07 :
Nous sommes dans une république et dans une démocratie. Nous avons la chance d'avoir 11 candidats qui se présentent et non pas un seul, et surtout la chance de voter dans l'isoloir sans trop d'influence.

Si un autre candidat que M. Fillon préféré par Gattaz est élu démocratiquement par le vote des citoyens français libres de leur choix dans l'isoloir, il "entrera en résistance" comme dans le maquis des Vercors.
Or les allemands ont envahi la France et ont agi en oppresseur.

Dans le cas présent, il s'agit d'un vote républicain et de surcroit démocratique!

M. Gattaz est en train d'influencer les chefs d'entreprise en agitant le drapeau de la pur et en faisant du chantage à l'emploi
Ce comportement de patron voyou oppresseur qui n'a pas à se mêler du choix politique des citoyens libres n'est pas acceptable. C'est scandaleux et indécent. Ce type de comportement doit être banni de la France et lourdement sanctionné.

M. Gattaz a peur que les gens ne votent pas ce qu'il souhaite.C'est un comportement de dictature bananière (au sens de colonie bananière yabon bwana)

Si le choix des Français diffère de ses préférences c'est peut être parce que le peuple se sent exploité comme par des esclavagistes du type de Gattaz
a écrit le 14/04/2017 à 8:21 :
Concordance des temps : "Si Mélenchon ou Le Pen est élu, j'entrerai" sans "s".
Réponse de le 14/04/2017 à 9:56 :
Bonjour, en effet vous avez raison, merci de votre vigilance, nous faisons la correction.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :