Quentin Lamotte futur directeur de cabinet du maire (RN) de Moissac

 |   |  850  mots
Quentin Lamotte, courtier en crédits immobiliers, va devenir directeur de cabinet de Romain Lopez, le nouveau maire de Moissac.
Quentin Lamotte, courtier en crédits immobiliers, va devenir directeur de cabinet de Romain Lopez, le nouveau maire de Moissac. (Crédits : Rémi Benoit)
À l'issue des élections municipales, Romain Lopez (RN) a été élu maire de Moissac (Tarn-et-Garonne) avec plus de 62 % des voix. Le jeune élu de 31 ans entend mener une politique intense dans la lutte contre les logements insalubres et en faveur du développement économique du territoire. Et pour mener à bien ces chantiers, son directeur de cabinet sera Quentin Lamotte, le candidat du Rassemblement National aux dernières élections municipales de Toulouse. Les précisions.

En Occitanie, le Rassemblement National de Marine Le Pen a réalisé deux belles prises à l'occasion du second tour des élections municipales, qui s'est tenu le dimanche 28 juin. Il y a tout d'abord l'élection de Louis Aliot à Perpignan, ville d'environ 120 000 habitants, et qui a fait couler beaucoup d'encre. Mais le parti lepéniste peut aussi se réjouir de la victoire de Romain Lopez, en Haute-Garonne, et plus précisément à Moissac.

C'est la première commune de l'ancienne région Midi-Pyrénées remportée par le Rassemblement National. Et pour ce faire, le jeune élu de 31 ans a obtenu 47% des suffrages exprimés dès le premier tour de ces élections municipales, qui s'est tenu à la mi-mars, face à Estelle Hemmami, son adversaire, positionnée à gauche, et ses 23%. Malgré le soutien appuyé pour le second tour de la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, la candidate n'a obtenu que 37,55% des voix, face à Romain Lopez et ses 62,45%.

"Ce soir n'est pas la fin d'une aventure mais le début de six années de travail pour redonner toute sa valeur à notre belle ville de Moissac. Ce soir n'est pas la victoire d'un parti, mais le rassemblement de tous les Moissagais au service de leur ville !", avait alors réagi le nouveau maire sur son compte Facebook.

Attirer de nouvelles entreprises à Moissac

Ainsi, au lendemain de l'intronisation officielle de Jean-Luc Moudenc comme maire de Toulouse, ce fût au tour de Romain Lopez d'être officiellement élu maire de Moissac et de ses 13 000 habitants à l'occasion d'un conseil municipal d'installation, samedi 4 juillet. Une formalité au cours de laquelle il a annoncé qu'il serait entouré de huit adjoints (quatre femmes et quatre hommes).

"Par rapport à la municipalité précédente, j'ai supprimé l'adjoint à la sécurité, que je gérerai directement dès à présent (...) Par ailleurs, j'ai nommé un adjoint à l'Urbanisme et au Logement. Le logement insalubre est une vraie plaie du centre-ville de Moissac, on reçoit plusieurs courriers à ce sujet. Pour y remédier, nous voulons instaurer le 'permis de louer' qui permettra aux services municipaux de mener des visites dans les logements notamment", explique Romain Lopez, contacté par La Tribune.

En plus de ce problème autour des logements dans cette commune du Tarn-et-Garonne, le nouvel élu veut s'atteler à l'attractivité économique du territoire. Selon lui, "il y a 20% de chômage à Moissac et 35% des jeunes vivent sous le seuil de pauvreté".  Pour tenter de remédier à cette situation, le maire veut attirer des nouvelles entreprises.

"Nous allons rapidement travailler avec l'intercommunalité tout d'abord pour développer l'activité touristique en proposant pourquoi pas de nouvelles activités, afin de séduire une clientèle souvent de passage. De plus, nous voulons développer des moyens pour attirer des entreprises nouvelles dans un territoire qui vit principalement d'activités agricoles et du conditionnement. Accueillir des entreprises spécialisées sur la transformation (agroalimentaire, ndlr) est une piste. Néanmoins, il faut diversifier l'économie. Et pour cela, il faut développer une ville où il fait bon vivre pour inciter des chefs d'entreprises à venir s'installer à Moissac, notamment en provenance de l'aire urbaine toulousaine qui doit pénétrer notre commune. Le déploiement de la fibre d'ici deux ans sur notre commune sera un premier argument pour les attirer", développe Romain Lopez.

"Les rôles sont inversés"

Et pour mener à bien cette politique municipale sur les six prochaines années, l'élu du Rassemblement National a décidé de confier la direction de son cabinet à un fidèle, en la personne de Quentin Lamotte, conseiller régional d'opposition (RN) en Occitanie. Une information qui sera officielle à partir du 20 juillet, quand une délibération en ce sens sera votée au prochain conseil municipal.

"Nous travaillons ensemble depuis 2015. Le Rassemblement National dispose d'un groupe de 40 élus au Conseil régional d'Occitanie, dont je fais partie, et de ce fait, Romain était assistant de ce groupe depuis l'élection", confirme Quentin Lamotte. "Il était mon patron et désormais les rôles sont inversés", ironise Romain Lopez avant d'évoquer "une personne de confiance et dynamique".

Pour mémoire, Quentin Lamotte était le candidat du Rassemblement National à Toulouse aux élections municipales, avec l'objectif de ramener des élus de son parti au Capitole en obtenant au moins 10% des voix au premier tour. Mais il n'a obtenu que 4,31% alors même que les instituts de sondage envisageaient une qualification pour le second tour.

Débat municipales

Quentin Lamotte lors du débat d'avant premier tour des élections municipales à Toulouse, organisé par La Tribune le 27 février (Crédits : Rémi Benoit).

Lire aussi : Municipales : Quentin Lamotte candidat à Toulouse pour le RN

"Nous n'avons jamais récolé aussi peu de voix à Toulouse quand on regarde les différentes élections sur les vingt dernières années. Il est clair qu'une grande partie de notre électorat, plutôt âgé et populaire, s'est massivement abstenu par crainte de l'épidémie", analyse le désormais ex-candidat et jusqu'à présent courtier en crédits immobiliers, qui débutera prochainement une nouvelle aventure professionnelle.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :