Municipales : Quentin Lamotte (RN) veut plus de bio dans les cantines scolaires

 |   |  573  mots
Quentin Lamotte a pour ambition de faire revenir le RN au sein du conseil municipal de Toulouse.
Quentin Lamotte a pour ambition de faire revenir le RN au sein du conseil municipal de Toulouse. (Crédits : Pierrick Merlet)
Candidat du Rassemblement National pour les élections municipales à Toulouse, le conseiller régional Quentin Lamotte veut améliorer la qualité des repas dans les cantines scolaires et passer le taux du bio dans les établissements à 50%, contre 27% actuellement. Il doit présenter cette mesure et d'autres lors du lancement de sa campagne, prévu dans les semaines à venir.

Discret pour le moment, le candidat du Rassemblement National pour les élections municipales de Toulouse en mars 2020, Quentin Lamotte, prépare néanmoins le lancement de sa campagne. Ainsi, il est prévu aux alentours de la mi-octobre l'annonce du nom de sa liste et la présentation de ses premiers engagements.

"Tout l'été, nous avons travaillé, rencontré des Toulousains et des associations pour connaître les besoins de chacun et commencer à travailler sur des solutions envisageables. La sécurité, l'urbanisme, les transports, la culture et la petite enfance seront les thèmes principaux pour moi. Néanmoins, nous présenterons un programme complet ne se limitant pas à ces quelques thèmes", présente le conseiller régional d'Occitanie, au sein de l'opposition.

Il entend avoir des propositions fortes pour lutter contre l'incivilité à Toulouse qui connaît selon lui, "une explosion". "Concernant les moyens mis à disposition par la municipalité, on y est, mais il n'y a pas de résultat. Depuis 2014, les viols et les agressions à Toulouse ont augmenté et le trafic de drogue s'est multiplié par quatre", regrette le candidat.

Objectif : 50% de bio dans les cantines scolaires

Par ailleurs, l'élu régional a fait savoir qu'il a été "interpellé" par des parents d'élèves sur la mauvaise qualité de l'alimentation dans les crèches, écoles maternelles et élémentaires de Toulouse. Dès lors, à travers son engagement "Du bio dans nos cantines", Quentin Lamotte veut passer la part du bio dans les établissements scolaires municipaux à 50 %.

"Aujourd'hui, la production des repas pour les crèches est assurée par un prestataire privé et pour les écoles, celle-ci est gérée par la cuisine centrale municipale. L'idée serait donc de réaliser un audit pour évaluer la qualité des repas dans nos cantines, notamment pour connaître la part exacte du bio actuellement et de mettre en place un indicateur afin d'atteindre progressivement cette part de 50% de bio, en limitant aussi le suremballage, le gaspillage et en favorisant le consommer local. L'objectif final est que nos établissements soient labellisés sur cet effort par des organes indépendants comme cela se fait déjà dans d'autres villes de France".

Pour rappel, d'ici 2022, les cantines scolaires devront afficher 50 % d'achats de produits "sous signe de qualité" et au moins 20 % issus de l'agriculture biologique. Néanmoins, une récente enquête de Médiacités faisait savoir que cette part du bio, de 33% sous la mandature de Pierre Cohen, était redescendue à 27% depuis l'arrivée de Jean-Luc Moudenc au Capitole en 2014.

Intégrer le Capitole

Malgré cette mesure ambitieuse, qui sera suivie d'autres engagements au fil des prochains mois, le candidat RN est réaliste sur ces faibles chances d'être le prochain maire de Toulouse. Pour lui, l'objectif affiché est tout autre.

"Mon but est de faire entrer des conseillers municipaux du Rassemblement National au sein du Capitole, où nous sommes absents aujourd'hui. Les thématiques et les solutions que nous portons, comme sur la sécurité, chère aux Toulousains, sont inaudibles. Nous voulons donc, à travers ce futur mandat, obtenir des avancées concrètes sur plusieurs sujets", annonce Quentin Lamotte.

Dans notre sondage exclusif La Tribune-BVA sorti en mai dernier, une liste du Rassemblement National menée par l'élu régional obtiendrait 9% des voix au 1er tour si La République En Marche soutenait la liste du maire sortant, Jean-Luc Moudenc.

Lire aussi : Municipales 2020 : quel maire veulent les Toulousains ?

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :