Municipales : Quentin Lamotte (RN) veut prolonger le tram jusqu'à Matabiau

 |   |  470  mots
Le candidat du RN aux municipales à Toulouse, Quentin Lamotte, veut relier le tramway à la gare en couvrant les voies ferrées.
Le candidat du RN aux municipales à Toulouse, Quentin Lamotte, veut relier le tramway à la gare en couvrant les voies ferrées. (Crédits : Rémi Benoit)
Couvrir les voies ferrées de la gare Toulouse Matabiau pour y accueillir le prolongement du tramway jusqu'à la gare. Voilà l'idée du candidat du Rassemblement National pour les élections municipales à Toulouse en mars 2020, Quentin Lamotte. Un projet nommé TAG qui permettrait de relier directement l'aéroport Toulouse-Blagnac à la gare.

Il surnomme ce projet le TAG, pour Tramway Aéroport Gare. Quentin Lamotte, le candidat du Rassemblement National à Toulouse aux élections municipales de mars 2020 a dévoilé, mardi 10 décembre, l'un de ses projets phares en matière de transport.

"Il doit permettre de répondre à trois problématiques. Tout d'abord, il doit combler la coupure physique engendrée par les voies ferrées et le Canal du Midi entre le centre-ville et certains quartiers. Enfin, le TAG doit permettre de répondre à l'absence de connexion du tramway à la gare Matabiau et de celle-ci à l'aéroport Toulouse-Blagnac", commente le candidat au Capitole et conseiller régional d'Occitanie dans l'opposition.

Pour cela, Quentin Lamotte propose de faire une couverture sur les voies ferrées, de la gare Matabiau jusqu'à l'avenue Camille Pujol."C'est une méthode qui est appliquée dans beaucoup de villes, notamment à Paris, et c'est étonnant que Toulouse n'y ait pas encore pensé", commente-t-il.

Une connexion à l'aéroport sans rupture de charge

Cette solution urbanistique permet de récupérer de l'espace en plein cœur de ville. Sur le projet TAG, le candidat estime cette surface à plus de trois hectares. Une fois cette couverture réalisée, il souhaite faire passer dessus le prolongement du tramway, en provenance de la station Palais de Justice qui est le terminus actuel, jusqu'à la gare Matabiau. Ainsi, la gare toulousaine serait reliée sans rupture de charge à l'aéroport Toulouse-Blagnac.

projet TAG de Quentin Lamotte

Sur cette carte, figurent en vert le prolongement de la ligne de tramway souhaitée par Quentin Lamotte et en bleu foncé la couverture des voies ferrées (Crédits : Rémi Benoit).

"C'est un projet qui prendrait du temps et même certainement plus d'un mandat. Mais c'est un projet que nous pouvons phaser en étalant sa réalisation dans le temps afin de s'adapter aux contraintes budgétaires et techniques", admet Quentin Lamotte.

Un financement encore à l'étude

Reste maintenant à définir la question centrale d'un projet qui entre dans une vision plus vaste d'un candidat qui veut prolonger les deux lignes de métro de Toulouse et la mise en place du RER toulousain : son financement.

"Nous travaillons en ce moment même sur le chiffrage. Je le dévoilerai plus tard au cours de la campagne électorale, dans le cadre de mon programme transport, en début d'année prochaine. Mais au-delà du coût, il faut y voir la qualité de vie que les Toulousains vont récupérer", nuance-t-il.

Lors d'un échange avec la presse, le maire sortant de Toulouse et son adversaire, Jean-Luc Moudenc, avait estimé son "délire" sur les transports à 7 milliards d'euros. "Comment finance-t-il cela ? C'est du vent et de la tromperie", avait-il alors lâché. Le débat entre tous les candidats organisé par La Tribune risque d'être animé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2019 à 10:48 :
Ce qui est sympa avec l'extrême droite, c'est qu'ils nous sortent toujours plein d'idées du chapeau, mais vu qu'ils ne savent pas compter (y compris lorsqu'ils piquent dans la caisse, ils sont très amnésiques sur leurs casseroles judiciaires du moment), y'a plus personne...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :