Industrie : neuf territoires d'Occitanie dans le viseur du gouvernement

 |   |  746  mots
Pour relancer l'industrie, le plan Territoires d'industrie fait converger plusieurs dispositifs déjà existant en faveur de 124 territoires en France.
Pour relancer l'industrie, le plan Territoires d'industrie fait converger plusieurs dispositifs déjà existant en faveur de 124 territoires en France. (Crédits : POOL)
Faire revivre la glorieuse industrie française. Tel est l'objectif du gouvernement avec le plan Territoires d'industrie. Présenté le 22 novembre par le Premier ministre Édouard Philippe, il concernera dans un premier temps 124 territoires ayant une activité industrielle à relancer. Parmi eux, neuf se situent dans la région Occitanie. Environ 1,3 milliard d'euros de plusieurs dispositifs déjà existant seront ainsi réorientés en faveur de ce plan.

Le gouvernement mené par Édouard Philippe veut redonner ses lettres de noblesse à l'industrie française. Le Premier ministre a annoncé jeudi 22 novembre, à l'occasion du Conseil national de l'industrie à Paris, le lancement du plan Territoires d'industrie.

Ce plan est doté d'un budget de 1,3 milliard d'euros, mais il n'y a pas de financement nouveau à l'ordre du jour. Il bénéficiera de dotations de dispositifs déjà en place qui s'orienteront vers ce nouveau programme. Dans le détail, 500 millions d'euros sont issus du Programme d'investissements d'avenir, 250 millions du Plan d'investissement compétences pour répondre aux besoins de formation et 500 millions de la Banque des territoires. L'idée de ce nouveau plan est de faire converger ces moyens sur des territoires qui ont un potentiel industriel à développer, ou une activité industrielle à relancer.

Ce programme concernera, pour commencer, 124 territoires en France métropolitaine et outre-mer. Mais "cette liste n'est ni figée, ni fermée. Elle est plus un début qu'une fin et c'est aux acteurs locaux qu'il reviendra de l'affiner", promet le Premier ministre. Neuf de ces territoires sont en Occitanie. Parmi eux, le triangle Aurillac (15), Figeac (46), et Rodez (12). Ils sont accompagnés par le bassin d'Ales (30), Béziers-Sète (34), Castelnaudary (11), Castres (81), le Gard Rhodanien (30), une partie du Gers (32) et du Tarn-et-Garonne (82), Carbone (11), le PETR Comminges et Nestes (31) et le PETR d'Ariège (09).

carte territoires industrie

Neuf territoires d'Occitanie ont été sélectionnés pour le plan Territoires d'industrie. (Crédits : CGET)

3,2 millions de personnes dans l'industrie

Plus concrètement, le plan Territoires d'industrie veut notamment encourager le recrutement dans les territoires ciblés. Ce qui passera par le volontariat territorial en entreprise qui vise à orienter de façon privilégiée les étudiants en écoles d'ingénieurs ou de commerce vers des PME des territoires accompagnés. Des mesures censées lutter contre le chômage dans ces territoires éloignés des métropoles dynamiques.

Il faut dire qu'en Occitanie, le taux de chômage est un des plus élevés de France. L'Insee y a comptabilisé au premier trimestre 2018 un taux de 10,7% (contre 8,9% en France métropolitaine). Au niveau national, l'industrie n'emploie que 12,5% de la population active, soit 3,2 millions de personnes. C'est quasiment un million de salariés de moins qu'au début des années 2000. Mais le secteur recrute.

Lire aussi : Opération séduction pour la métallurgie en Occitanie

"Il y a des signaux positifs. Pour la première fois depuis dix ans, les entreprises recréent des emplois en France. On ne va pas sauter au plafond en se disant que la tendance est durablement inversée, ce serait probablement trop tôt pour le dire. Mais pour la première fois, nous inversons la tendance", s'est réjoui le Premier ministre.

Par ailleurs, le gouvernement a redit sa volonté de développer l'apprentissage. L'objectif est d'augmenter le nombre d'apprentis de 40 % d'ici à 5 ans. Le nombre d'élèves qui rejoignent chaque année l'industrie devrait ainsi passer de 62 000 à 87 000.

Lire aussi : Industrie : une quarantaine de postes d'apprentis à pourvoir près de Toulouse

Des contrats à définir

Le dispositif Territoires d'industrie doit encore faire l'objet d'une contractualisation pour chaque territoire sélectionné, "sous le pilotage des maires, présidents d'intercommunalités et industriels locaux". L'ensemble sera coordonné par les Régions, en lien avec l'État.

"Les contrats avec le territoire ne vont être bouclés que d'ici plusieurs semaines. Nous avons pris connaissance du dispositif, mais rien n'est vraiment acté. Nous ne savons pas encore quelles seront les dispositions en faveur du territoire", indique-t-on du côté de la mairie de Castres, qui ne souhaite pas communiquer davantage pour l'instant, malgré sa sélection pour profiter de cette initiative.

De son côté, la députée de l'Aveyron Anne Blanc (LREM) a souligné sur son compte Twitter "une reconnaissance des savoir-faire et du potentiel économique du territoire aveyronnais".

Lire aussi : Usine Bosch de Rodez : un accord a été signé entre syndicats et direction

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :