Municipales : Nadia Pellefigue veut la présidence de la Métropole

 |  | 836 mots
Lecture 4 min.
Nadia Pellefigue veut obtenir la présidence de Toulouse Métropole.
Nadia Pellefigue veut obtenir la présidence de Toulouse Métropole. (Crédits : Rémi Benoit)
Arrivée troisième au soir du premier tour des élections municipales à Toulouse avec près de 19% des voix, la socialiste Nadia Pellefigue réclame la présidence de la Métropole pour fusionner sa liste avec celle de l'écologiste Antoine Maurice (second avec environ 28%), portée par le mouvement Archipel Citoyen. En cas de refus, la tête de la liste UNE ne ferme pas la porte à un maintien de sa candidature le 28 juin, date annoncée du second tour. Contacté par La Tribune, Antoine Maurice a tenu à répondre à ce coup de pression. Les détails.

Désormais, la date est connue. Les Français sont appelés à se rendre aux urnes pour le second tour des élections municipales le dimanche 28 juin, ce qui permettra donc aux Toulousains d'élire leur futur maire. Et les candidats ont jusqu'au 2 juin pour déposer les listes. Si du côté du maire sortant, Jean-Luc Moudenc, arrivé en tête le soir du premier tour le 15 mars dernier avec 36,19% des voix, tout est clair, en revanche ce n'est pas encore le cas du côté de ses opposants.

Second avec 27,57%, l'écologiste et tête de liste d'Archipel Citoyen, Antoine Maurice, a déjà noué un accord politique pour fusionner sa liste avec celle de l'ancien maire de Toulouse Pierre Cohen (4ème avec 5,66%). Mais les discussions n'ont pas encore abouti avec la candidate socialiste à la tête de la liste UNE et vice-présidente du Conseil régional d'Occitanie, Nadia Pellefigue (18,53%), qui demande la présidence de Toulouse Métropole.

"Les Français ne supportent plus la tractation et la...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :