Régionales : trois partis de gauche lancent un site participatif pour élaborer leur programme

 |   |  437  mots
Gérard Onesta (EELV) présente la plateforme collaborative entouré de soutiens du Parti de Gauche et de la fédération de partis régionalistes Régions et Peuples solidaires
Gérard Onesta (EELV) présente la plateforme collaborative entouré de soutiens du Parti de Gauche et de la fédération de partis régionalistes "Régions et Peuples solidaires" (Crédits : Rémi Benoit)
EELV, le Parti de Gauche et la fédération de partis régionalistes "Régions et Peuples solidaires" ont annoncé ce vendredi 26 juin à Toulouse le lancement d'un site participatif pour faire remonter des idées et construire un projet commun en vue des élections régionales.

Pour lancer sa campagne des régionales, la gauche de la gauche toulousaine n'a pas choisi un café ou le local d'un parti. Ce vendredi 26 juin, la presse était conviée dans... un espace de coworking, à quelques pas du métro Jean Jaurès. Europe Écologie-Les Verts, le Parti de Gauche et la fédération de partis régionalistes "Régions et Peuples solidaires" ont profité de ce lieu de circonstance pour annoncer le lancement du site : leprojetencommun.net.

"Habituellement, les partis politiques s'allient dans l'ombre, ils discutent d'un projet commun avant de partir convaincre les citoyens, a expliqué Gérard Onesta, désigné tête de liste des écologistes pour les régionales. Nous avons décidé de faire un pari politique en lançant un outil en ligne pour faire collaborer les citoyens jusqu'au mois de septembre. Nous verrons ensuite si nous nous associons pour faire campagne."

Sur la plateforme, les internautes sont invités à apporter leurs contributions sur quatre thèmes (les quatre futures axes de la campagne ?) : citoyenneté / gouvernance, économie / emploi, solidarités / cultures, développement durable. Une cartographie permet également d'ajouter des "projets inutiles" (le barrage de Sivens a déjà été ajouté sur la carte) ou au contraire des "projets constructifs" (le village Alternatiba, un événement qui rassemble des initiatives locales contre le réchauffement climatique, par exemple).

Qui fera ensuite le tri entre les contributions ? Le processus reste flou pour le moment. "Nous n'avons pas à imposer une méthode aux citoyens", estime Véronique Vinet, secrétaire régionale EE-LV en Midi-Pyrénées. L'important pour Patric Roux, de Régions et Peuples Solidaires, "est de créer une révolution citoyenne, car la moitié des habitants aujourd'hui ne vote pas aux élections".

Le Modem et le PS auront aussi leur site collaboratif

Cette initiative est loin d'être isolée. Le 17 juin dernier, au lendemain de sa sortie du gouvernement, la candidate socialiste Carole Delga annonçait déjà qu'elle lancerait le 27 juin sa propre plateforme participative. De même, le député européen du Sud-Ouest Robert Rochefort, chef de file du Modem, a annoncé hier jeudi 25 juin avoir lancé un site participatif, maregiondetoutesnosforces.org, pour inviter les citoyens à participer au débat et à l'élaboration d'un projet.

"En fin d'année, vous verrez que la citoyenneté et l'écologie seront deux tendances fortes. Avec la tenue de la COP21 (à Paris en décembre prochain, NDLR), les vendeurs de peinture verte vendront beaucoup de bidons, rétorque Gérard Onesta. Mais les citoyens sauront faire la différence entre ceux qui disent et ceux qui font."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/06/2015 à 11:15 :
Avant de référencer les "projets inutiles", Europe Écologie-Les Verts et le Parti de Gauche devraient déjà voter contre dans les différents hémicycles où ils siègent. Comme avec la deuxième gare de Montpellier (Mogère) en zone inondable où le PG a voté pour, tandis qu'EELV n'a même pas participé au vote...
=> https://pasderosessansepines.wordpress.com/2015/04/12/montpellier-la-mogere-gare-aux-imposteurs/
a écrit le 26/06/2015 à 21:00 :
C'est bien que eelv rejoigne la démarche initié par des citoyens non encartés et le PG mais si eelv l'a désigné tête de liste d'eelv, on verra qui désigneront les citoyens car le choix des candidats fait partie de la démarche citoyenne.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :