Régionales 2015 : la socialiste Carole Delga prépare une campagne intensive

 |   |  558  mots
Carole Delga a démissioné hier du gouvernement. Elle était ce jeudi à Toulouse pour une conférence de presse
Carole Delga a démissioné hier du gouvernement. Elle était ce jeudi à Toulouse pour une conférence de presse (Crédits : Rémi Benoit)
Carole Delga, qui a démissionné de son poste de secrétaire d'État au Commerce hier, mercredi 17 juin, était dès ce jeudi à Toulouse pour un pré-lancement de campagne. La socialiste a présenté aux journalistes sa "méthode", assumant de passer pour la "candidate du gouvernement", et prête à mener une campagne assidue pour être élue en 2016 présidente de la grande région Languedoc-Roussillon- Midi-Pyrénées. Elle lancera officiellement sa campagne le 27 juin à Montpellier. Incisive, Carole Delga tacle également son adversaire Dominique Reynié.

Elle arrive souriante, sûre d'elle et... toute seule. Cette fois, Carole Delga n'est plus accompagnée de son mentor Martin Malvy ou de son "ticket" Damien Alary, pour faire face aux journalistes. La candidate PS aux régionales, libérée de ses fonctions gouvernementales, s'est glissée dans la peau de la compétitrice.

delga

--> Carole Delga en conférence de presse ce jeudi à Toulouse

La méthode Delga

Carole Delga fait le pari de convaincre les citoyens de s'intéresser à la politique et au "fait régional" pour lutter contre l'abstention, qui pourrait être importante lors du scrutin de décembre 2015.

"Je veux donner envie aux gens de voter, je parcourrai tous les territoires pendant ma campagne, comme je l'ai toujours fait. Ma méthode est basée sur l'écoute, le lien constant avec le terrain et le bon sens. Mon expérience valide ma méthode, je continuerai."

Mais, dans sa conquête du citoyen, Carole Delga pourrait être freinée par son étiquette de "candidate du gouvernement", souvent relevée par ses adversaires politiques, notamment Dominique Reynié (Les Républicains).

"Oui je suis passée par le gouvernement. Je l'assume et j'en suis fière. J'ai passé une année épuisante et très enrichissante, j'ai accumulé beaucoup d'expérience. C'est un atout pour notre région. Je n'ai pas peur des responsabilités", répond-elle.

Le 27 juin, deadline pour les négociations avec le PRG ?

Carole Delga lancera sa campagne le 27 juin à Montpellier. Une date qui pourrait faire office de "deadline" dans les négociations entre le PS et le PRG. Pour rappel, les radicaux de gauche, présidés par Jean-Michel Baylet, exigent un "accord rapide" avec le PS, et présenteront une liste autonome aux régionales si cet accord n'aboutit pas et si le président du PRG juge raisonnable de prendre cette décision.

"Je souhaite vivement un accord avec le PRG, ne serait-ce que pour lutter contre le FN. Il faut une union la plus large possible. Je ne laisserai pas le FN piloter l'économie de la région et devenir l'interlocuteur des grands patrons de l'aéronautique ou des chefs d'entreprises de l'agroalimentaire", affirme Carole Delga.

La candidate précise néanmoins que ce n'est pas elle mais le premier secrétaire du PS, Jean-Christophe Cambadélis, qui mène les négociations au niveau national avec Jean-Michel Baylet.

De son côté, elle a en revanche déjà rencontré son adversaire EE-LV Gérard Onesta et affirme qu'ils sont d'accord pour "un rassemblement au second tour". Plusieurs rendez-vous sont également prévus avec le maire de Montpellier Philippe Saurel, qui envisage de se présenter aussi.

"Pas d'attaques personnelles", mais quand même...

Carole Delga l'assure, il ne faut pas compter sur elle pour les batailles d'égo et les petites phrases. Une promesse qui s'envole vite quand on l'interroge sur Dominique Reynié, candidat investi par Les Républicains, et qui plaide pour la suspension du processus de fusion des deux régions.

"Je ne le comprends pas. Il demande l'arrêt de la fusion, mais il est candidat pour présider la future région. C'est de la schizophrénie ! À un moment, il faut un peu arrêter de commenter, et il faut agir."

La campagne promet d'être animée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :