Georges Méric officiellement investi président du Conseil départemental de Haute-Garonne

 |   |  577  mots
Georges Méric a été élu à 47 voix pour et 7 bulletins blancs.
Georges Méric a été élu à 47 voix pour et 7 bulletins blancs. (Crédits : Rémi Benoit)
Élu le 29 mars sur le canton d'Escalquens, le socialiste Georges Méric prend la succession de Pierre Izard qui était à la tête du département depuis 1988. Le nouveau président du Conseil départemental de Haute-Garonne compte s'atteler en priorité au dossier du prolongement de la ligne B du métro. Il veut également lancer "un parcours du citoyen" dans les collèges.

Après 27 années de gouvernance de Pierre Izard, un nouveau visage a pris ce jeudi 2 avril la présidence de la Haute-Garonne. Seul candidat, Georges Méric a été élu cet après-midi par 47 voix pour et 7 bulletins blancs à la tête du conseil départemental. Le conseiller d'Escalquens connaît bien les bancs de l'assemblée, il y siège comme conseiller depuis 1988. Issu d'une lignée d'hommes politiques, Georges Méric a salué la mémoire de son père, secrétaire d'État sous Mitterrand : "Il a marqué la vie politique française". Le médecin âgé de 67 ans a également rendu hommage à son prédécesseur Pierre Izard, "un président bâtisseur, un homme de conviction qui a fait preuve de rigueur, de ténacité, de passion".

Cinq priorités

Georges Méric a ensuite rappelé ses cinq priorités pour le département qu'il a déjà martelées tout au long de la campagne :

  • L'action sociale en venant en aide "aux plus démunis mais aussi aux classes moyennes qui subissent la crise".
  • La solidarité territoriale car "Le département doit avoir un rôle dans la régulation des différents territoires".
  • L'éducation.
  • Le développement durable
  • La mise en place d'une "gouvernance partagée".

"Un parcours citoyen au collège pour susciter l'adhésion à la République"

Le socialiste veut notamment lancer un forum d'initiative citoyenne. "Pendant trois mois, nous allons recueillir des propositions par internet et via les réseaux sociaux et certaines de ces idées pourront êtres soumises par la suite au conseil départemental", a précisé Georges Méric.

De la même manière, le nouveau président veut mettre en place : "un parcours du citoyen au collège de la 6e à la 3e pour favoriser l'adhésion aux valeurs de la République"."Il y a un déficit d'apprentissage de la citoyenneté chez les plus jeunes", a-t-il ajouté.

Le socialiste a précisé que son premier dossier serait le prolongement de la ligne B du métro.

"Il y a une vraie attente dans le sud-est de l'agglomération pour le prolongement de la ligne B du métro.  La troisième ligne de métro, c'est pour l'instant juste une idée, un projet en l'air. Le prolongement de la ligne B est indispensable, le métro doit arriver en 2020, pas en 2030", avait déclaré l'élu dans une interview accordée à La Tribune-Objectif news avant le 26 mars dernier.

En revanche, Georges Méric émet des réserves sur la réintégration du département au sein du SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun) de Tisséo. "Nous avons été sortis de ce syndicat en 2006. Nous étions alors indésirables, si nous sommes désirables à nouveau il faudra voir, cela se fera par étapes", a-t-il commenté.

 31 membres de la commission permanente et 15 vice-présidents

 Par ailleurs le Conseil départemental a approuvé sa commission permanente composée du président et de 31 élus.

Vice-Présidents : Arnaud Simion, Véronique Volto, Alain Gabrieli, Marie-Claude Leclerc, Patrick Pignard, Maryse Vezat-Baronia, Christian Sans, Line Malric, Jean-Jacques Mirassou, Sandrine Floureusses, Patrice Rival, Anne Boyer, Jean-Michel Fabre, Annie Vieu, Jean-Louis Llorca.

 Autres membres : Zohra El Kouacheri, Sébastien Vincini, Ghislaine Cabessut, Antoine Bonilla, Sandrine Duarte, Vincent Gibert, Christine Stebenet, Didier Cujives, Sabine Geil-Gomez, Dominique Fouchier, Elisabeth Sere, Gilbert Hébrard, Sophie Lamant, Jean-Baptiste De Scorraille, Céline Laurenties, Serban Iclazan.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :