Pour l'opposition municipale, Jean-Luc Moudenc retarde le vote du budget à dessein

 |   |  263  mots
Pierre Cohen
Pierre Cohen (Crédits : Rémi Benoit)
Vendredi 6 mars, le conseil municipal de Toulouse examinera les grandes lignes du budget prévisionnel 2015. Pour le groupe socialiste, Jean-Luc Moudenc retarde l'annonce des coupes budgétaires pour ne pas brusquer les électeurs avant les départementales.

Deux jours avant un conseil municipal consacré entre autres au débat d'orientations budgétaires, le groupe d'opposition socialiste s'interroge sur "la manière" de la majorité. "Nous avions voté le budget en décembre dès la première année de mandat, déclare Pierre Cohen. Là, ils reportent le vote du budget après les élections départementales parce qu'il y aura des décisions fâcheuses pour les habitants. Il faudra attendre avril pour les vraies mesures."

Confrontée à la baisse des dotations de l'État (jusqu'à 234 M€ pour Toulouse entre 2014 et 2020), la municipalité devra boucler son budget prévisionnel avec 14 millions d'euros en moins cette année. La hausse des impôts n'étant pas à l'ordre du jour, les dépenses de fonctionnement et les investissements risquent de subir un sacré coup de rabot. Le conseil municipal de vendredi 6 mars devrait être l'occasion d'en donner les grandes lignes.

"Il va y avoir des mesures draconiennes dans certains services, prévient Pierre Cohen. La priorité est à la sécurité, où 150 emplois doivent être créés, et les départs en retraites ne seront pas remplacés."

Pour l'ancien maire de Toulouse, Jean-Luc Moudenc "dramatise" à dessein la baisse des dotations de l'État. "On n'en aurait pas fait autant, assure-t-il. D'autant plus que les premières baisses ont été votées en décembre 2013 à l'Assemblée nationale alors qu'il était lui-même député. Il ne peut pas dire qu'il n'était pas au courant."

Et de conclure : "Les coupes sont toujours un coup porté aux missions de service public."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :