Spatial : Denis Allard nommé à la tête du site de Thales à Toulouse

 |   |  304  mots
Denis Allard remplace Albert Cerro comme directeur du site de Thales à Toulouse.
Denis Allard remplace Albert Cerro comme directeur du site de Thales à Toulouse. (Crédits : Thales)
Le groupe Thales a placé à la tête de son établissement toulousain Denis Allard. Ce dernier remplace Albert Cerro, parti à la retraite. Le dirigeant prend ses fonctions en pleine restructuration des effectifs du groupe spatial en France.

Un nouveau dirigeant prend la tête du site de Thales Alenia Space à Toulouse. Le 4 novembre, Denis Allard a été nommé directeur de l'établissement en remplacement de Albert Cerro, parti à la retraite.

Ingénieur diplômé de l'Ecole supérieure d'électricité et de l'Institut d'Administration des Entreprises (IAE) de Toulouse, Denis Allard est entré dans le groupe Thales dès 1984 (alors baptisé Thomson CSF). Il travaille comme ingénieur système sur les programmes de développement Athos puis Syracuse2. Il poursuivra ensuite en tant que responsable intégration charge utile Telecom2 en 1987.

En 1992, il rejoint la Californie comme résident chez Space Systems dans le cadre du programme Intelsat7. Il rentre en France en 1995 et prend le poste de chef de projet répéteur Sinosat. Denis Allard a ensuite exercé plusieurs postes à responsabilités à la tête du segment spatial Europ*Star, aux appels d'offres des charges utiles ainsi qu'au niveau de la direction du programme YahSat. En 2011, basé sur le site de Cannes, il est nommé vice-président des programmes télécom. De retour à Toulouse en 2014, Denis Allard prend de nouvelles responsabilités en tant que vice-président du programme Iridium Next. En 2017, il est également nommé vice-président des programmes constellations de satellites.

Restructuration de l'effectif toulousain

Le dirigeant prend ses fonctions en pleine restructuration des effectifs du groupe spatial en France. Après plusieurs échecs commerciaux, TAS a communiqué en avril dernier lors d'un comité central d'entreprise (CCE) dans le cadre de la Gestion active de l'emploi (GAE) un sureffectif de plus de 452 équivalent Temps plein (ETP).

Thales Alenia Space compte 2 100 collaborateurs sur son siège social cannois et 2 600 salariés à Toulouse. La réduction annoncée des effectifs de près de 10% devrait toucher de manière équivalente les sites de Cannes et de Toulouse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :