Bientôt une carte avec la capacité d'accueil environnementale des lieux touristiques en Occitanie

La startup toulousaine Murmuration vient de remporter un contrat avec le Cnes pour utiliser les données satellitaires afin de créer une carte montrant le nombre maximal de touristes que peut accueillir une destination sans détérioration de l'environnement (qualité de l'air et de l'eau, végétation...). Un outil pour lutter contre la surfréquentation touristique qui sera construit avec les données de flux de population de l'opérateur Orange.
La startup toulousaine Murmuration veut créer une carte montrant la capacité d'accueil maximale des lieux touristiques en Occitanie.
La startup toulousaine Murmuration veut créer une carte montrant la capacité d'accueil maximale des lieux touristiques en Occitanie. (Crédits : DR)

Depuis cet été, pour aller flâner sur la calanque de Sugiton près de Marseille, il faut penser à réserver en amont. L'accès du site est désormais limité à 400 visiteurs par jour pour lutter contre la surfréquentation touristique et la dégradation de la côte.

À Toulouse, la startup Murmuration veut utiliser les données satellitaires afin de créer une carte montrant le nombre maximal de touristes que peut accueillir une destination sans détérioration de l'environnement.

« Nous allons travailler sur l'hybridation de données entre nos solutions d'intelligence artificielle pour analyser les informations environnementales (qualité de l'air, de l'eau, végétation) issues des données satellitaires mais aussi la météo et les croiser avec les flux de population de l'opérateur Orange », décrit Tarek Habib, président de Murmuration.

Grâce aux données de géolocalisation collectées via son réseau d'antennes relais, l'opérateur avait été capable de savoir que plus d'un million de Franciliens avaient quitté la région parisienne avant le premier confinement en mars 2020.

« Nos travaux permettront de savoir en cas de canicule à partir de quelle température les habitants vont se déplacer et quels seront les sites les plus visités. Ensuite, nous pourrons essayer de construire des scénarios. Si tout le monde va vers telle destination, quel est l'impact de cette foule sur la situation environnementale du lieu ? Est-ce qu'il y a une dégradation de la qualité de l'air ? Est-que le piétinement a un impact négatif sur la végétation par exemple ? » poursuit le créateur de Murmuration.

Limiter la surfréquentation touristique en se basant sur la science

L'objectif du projet qui va s'étaler sur un an est de créer une carte d'Occitanie montrant pour chaque destination le nombre de personnes qu'il est possible d'accueillir sans impact négatif sur l'environnement. « Aujourd'hui, pour limiter la sufréquentation touristiques des décisions sont prises de manière un peu arbitraire. Notre objectif est que de telles restrictions soient vraiment fondées sur la science. L'autre avantage, c'est que la capacité d'accueil pourra varier suivant les jours et l'on pourra dire précisément le nombre de personnes qu'il est possible de faire venir sur un site touristique », développe Tarek Habib.

Ce projet a été lauréat d'un challenge organisé mi-octobre par le Cnes à Paris qui financera à hauteur de 50.000 euros l'initiative.

La jeune société Murmuration a déjà établi une carte de la pollution liée aux transports et au tourisme (voir ci-dessous). Elle montre deux points de vigilance : un axe Toulouse-Narbonne et un deuxième entre Montpellier et Perpignan. À l'inverse, sur certaines destinations (comme par exemple l'arrière-pays montpelliérain) il existe un nombre élevé d'infrastructures touristiques avec une situation environnementale idéale mais qui attirent encore peu de touristes.

murmuration

Carte mise au point par la startup Murmuration.

Une carte du tourisme durable

Créée en mars 2019, la startup Murmuration s'est fait connaître en publiant Flockeo, une cartographie évaluant l'impact du tourisme sur la planète. Une visualisation basée à partir des images du programme Copernicus et de quatre indicateurs : qualité de la biodiversité et proximité avec des zones protégées, qualité et quantité des ressources en eau, densité de population et urbanisation, et enfin qualité de l'air.

Lire aussiUne cartographie du tourisme durable grâce aux images des satellites

En plus de la carte, la plateforme Flockeo recense ainsi plus de 3.000 structures (agences de voyages, hôtels, restaurants, professionnels proposant des activités de loisirs) inscrites dans une démarche d'un tourisme plus durable. Murmuration a aussi noué une centaine de partenariats avec des acteurs du tourisme durable comme le spécialiste du tourisme industriel Elstarecon, l'agence de voyages FunBreizh ou encore Pyrénées Trekking.

Un certificat de qualité de vie environnementale dans les annonces immobilières

Par ailleurs, la startup fournit des études environnementales pour le ministère du tourisme de Malte ou le comité régional du tourisme d'Auvergne. Murmuration a aussi lancé un certificat de qualité de vie environnementale à destination des professionnels de l'immobilier. "L'idée serait qu'un indicateur de qualité de vie environnementale figure sur les annonces immobilières au même titre que les photos du bien ou le diagnostic de performance énergétique (DPE)", explique Tarek Habib. Une innovation en test pour le moment dans une dizaine d'agences immobilières et qui sera présentée au Rent, le salon de référence des professionnels de l'immobilier.

Hébergée à "la Cité" de Toulouse, Murmuration compte aujourd'hui un effectif de 20 collaborateurs à temps plein et vise le million d'euros de chiffre d'affaires pour le prochain exercice.

Lire aussiLa Cité (des startups) ouvre ses portes à Toulouse

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.