À Toulouse, MonOrdo robotise la pharmacie et vise les 22 officines 4.0 dans cinq ans

La startup toulousaine MonOrdo réinvente les codes de la pharmacie. Née en 2019, elle a imaginé une nouvelle génération d'officine, unique en France, équipée de solutions technologiques et robotiques innovantes. Elle facilite ainsi la gestion des traitements médicamenteux, au point de proposer un packaging de sachet unique par prise médicamenteuse. La première pharmacie MonOrdo vient d'ouvrir ses portes au sein de la Ville rose.

5 mn

La première pharmacie robotisée MonOrdo vient d'ouvrir ses portes au sein de la Ville rose.
La première pharmacie robotisée MonOrdo vient d'ouvrir ses portes au sein de la Ville rose. (Crédits : Frédéric Scheiber)

"Les allers-retours inutiles à la pharmacie, les oublis d'ordonnance, les erreurs et non-renouvellements des traitements médicamenteux, etc sont des problématiques qui entraînent 100 000 hospitalisations par an en France et une perte de près d'un milliard d'euros chaque année pour la Sécurité sociale", déplore Sébastien Bonnet.

Parti de ce constat, ce docteur en pharmacie a cofondé MonOrdo en 2019. La startup toulousaine revisite la pharmacie avec comme objectif l'émergence d'une nouvelle génération d'officine.

Elle prépare et trie les médicaments des patients en fonction de leur ordonnance et les décharge ainsi du poids de gestion des traitements avec un système de rappel de prise, le renouvellement automatique de délivrance, des visioconférences avec le pharmacien, etc. L'entreprise - labellisée par le ministère de la Santé - a pour ambition d'améliorer la prise en charge des patients, simplifier le parcours pharmacie et replacer le pharmacien sur son expertise principale, le conseil autour du médicament.

Un robot prépare les médicaments sous forme de sachets-doses

Comment cela fonctionne ? Depuis l'application MonOrdo, le patient charge sa prescription médicale. Ensuite, des algorithmes numérisent et structurent les données de l'ordonnance pour les transmettre aux équipes de MonOrdo. Un pharmacien vérifie ces informations et un robot prépare et conditionne tous les médicaments sous forme de sachets-doses triés pour chaque prise. Le traitement est ensuite contrôlé par des pharmaciens et conditionné dans une boîte déroulante qui distribue chaque dose. Par exemple, pour un traitement d'une durée de 10 jours avec trois prises journalières, le patient va recevoir une boîte contenant 30 sachets-doses sur lesquels sont indiqués le jour et l'heure de l'administration.

Unique en France, le service est entièrement gratuit pour les patients et aidants qui peuvent également bénéficier de la livraison gratuite à domicile et d'un accompagnement digital par des pharmaciens tout au long du parcours de soin.

"En attendant la démocratisation de l'e-prescription qui est généralisée depuis janvier 2021 et pour assurer le remboursement de la Sécurité sociale, nous récupérons les documents médicaux et la carte vitale au moment de la livraison. De plus, si le patient ne souhaite pas passer par le parcours digital, il peut se rendre dans notre pharmacie avec son ordonnance et sera pris en charge par un professionnel", précise Léo Pechin, ingénieur et cofondateur de la société.

mon ordo

Sébastien Bonnet et Léo Pechin, cofondateurs de la société. (Crédits : Frédéric Scheiber)

Une pharmacie sans rayons

Après deux années de R&D, la jeune boîte a ouvert sa première officine MonOrdo en plein cœur de la Ville rose, près de la place du Capitole. Différente d'une pharmacie classique, elle a une allure de showroom et est dépourvue de rayonnage de produits de parapharmacie. Cette première localisation et le développement de la solution ont nécessité un investissement de près de 700.000 euros.

"Nous souhaitons nous détacher de cette image de commerçant. Lorsqu'un client passe la porte de MonOrdo, il n'est pas dans un commerce. Nous sommes équipés de comptoirs assis et de zones d'attente assises ce qui permet de replacer le pharmacien dans son rôle de soignant et renforce le lien avec le patient. Malgré notre modèle, nous assurons notre service public, de santé. Nous délivrons des médicaments ou des produits de pharmacie, nous pouvons commander des produits pour les clients, nous assurons des gardes, etc", explique Sébastien Bonnet, CEO de la startup.

De son côté, Léo Pechin ajoute : "Ce n'est parce que nous avons automatisé et optimisé certaines étapes que nous allons retirer les pharmaciens des officines, bien au contraire. Au lieu de passer son temps à taper des ordonnances et effectuer des tâches chronophages qui ne vont profiter ni au patient ni à lui, le professionnel va pouvoir se concentrer sur le conseil autour du médicament et prendre le temps avec chaque personne et lui apporter du conseil durant 15-20 minutes."

Les profils des utilisateurs du service sont divers : des personnes actives souhaitant accéder à leur prescription de façon autonome et simple mais aussi des aidants et proches de personnes âgées voulant s'assurer de la prise en charge d'un patient ou d'un proche.

mon ordo

(Crédits : Frédéric Scheiber)

22 enseignes d'ici cinq ans

Avec un service entièrement gratuit, MonOrdo génère du bénéfice comme un réseau de pharmacies classique grâce aux redevances de marque, aux licences sur les logiciels ou encore la formation. Courant 2022, la jeune pousse souhaite poursuivre son développement et étendre sa présence au-delà de Toulouse avec l'ouverture d'une seconde officine dans une grande ville française.

À plus grande échelle, l'entreprise a pour but de déployer un réseau de 22 enseignes MonOrdo en France d'ici cinq années. À même horizon, celle qui est dotée d'un effectif de huit salariés, projette de recruter 150 collaborateurs au sein de son siège social à Toulouse et de générer un chiffre d'affaires consolidé de l'ensemble du groupe de 95 millions d'euros. D'ici 2026, MonOrdo ambitionne de devenir le premier réseau de pharmacies spécialisées dans le service numérique et la prise en charge de patients réguliers en France.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.