Comment Bocal en Boucle veut devenir une alternative aux restaurants d’entreprise, depuis Toulouse

Fraichement installée au Min de Toulouse, Bocal en Boucle souhaite concilier repas rapides et qualité. Cette jeune entreprise d’origine gersoise propose des recettes artisanales, faites à partir de produits bios et locaux, conditionnées dans des bocaux en verre consignés et réutilisables. Pour distribuer ses salades et plats, elle mis au point un "frigo intelligent" conçu pour fonctionner en toute autonomie. Ce système a spécialement été imaginé pour déjeuner sur son lieu de travail ou après une séance de sport. Découverte.

4 mn

Avec son innovation, Gilmara Gabriel a déjà séduit les entreprises Delair et Latécoère notamment.
Avec son innovation, Gilmara Gabriel a déjà séduit les entreprises Delair et Latécoère notamment. (Crédits : DR)

Un cercle vertueux du producteur au consommateur ! Voilà l'idée de Bocal en Boucle. Cette jeune entreprise réalise des repas faits maison, bio, à base de produits frais, locaux et conditionnés dans des bocaux en verre consignés, lavés et réutilisés.

"L'idée est née, en 2017, lors d'un voyage au Brésil, mon pays d'origine, où un membre de ma famille vendait aux salariés durant leur pause des plats cuisinés et salades dans des boites en plastique. Cette idée m'a plu, j'ai donc décidé d'adapter le concept aux exigences du marché français", explique Gilmara Gabriel, fondatrice de Bocal en Boucle.

Après quelques formations en entreprenariat et management, des stages et essais, cette dernière décide de fonder son entreprise, en 2018 à Augnax (Gers), et commence à vendre des plats chauds et salades dans les salles de sport. Souhaitant allier le bien manger et déjeuner sur le pouce, Bocal en Boucle, propose différentes recettes entièrement réalisées par un chef professionnel à partir d'ingrédients issus de producteurs qui se trouvent dans un périmètre de 150km autour de Toulouse.

Distribution par "un frigo intelligent"

Afin de commercialiser les différentes recettes artisanales, Gilmara Gabriel a imaginé "un frigo intelligent" qui réunit la prise de commandes, le paiement et la récupération des bocaux au même endroit. Principalement destiné aux sociétés et salles de sport, ce système est proposé comme une alternative aux restaurants d'entreprise. À l'instar d'un distributeur classique de boissons, "le frigo intelligent" permet d'apercevoir les différents repas disponibles à travers une vitre, de sélectionner celui de son choix et de le payer en toute autonomie. Selon s'il est végétarien ou non, le prix d'un plat Bocal en Boucle est de 6 ou 7 euros.

"Nous avons installé un meuble couplé au frigo équipé d'un micro-ondes et qui permet de récupérer les bocaux sales, afin de les laver et les remettre en circuit", précise la cheffe d'entreprise.

Pour l'heure, un seul dispositif de la sorte est installé au sein des locaux de Latécoère, à Toulouse. Mais les spécialités de Bocal en Boucle sont également distribuées au sein de huit magasins bio, épiceries fines et drive zéro déchets de la région toulousaine. Un système de consigne a été mis en place en partenariat avec ces commerces qui reversent un euro au client pour chaque bocal rapporté après consommation.

Lire aussi : "Le Drive tout nu" va développer son modèle dans toute la France

Déménagement à Toulouse

Afin d'accélérer son développement et de déployer de plus en plus de frigos au sein d'entreprises et de salles de sport de la région, la société vient d'intégrer le marché d'intérêt national (MIN) de Toulouse. Ce déménagement au sein du Grand Marché, qui a été repoussé à cause du premier confinement, a également pour but de rapprocher Bocal en Boucle des fournisseurs et potentiels futurs distributeurs.

Lire aussi : Covid 19 : Comment le Min de Toulouse résiste à la crise

"Nous allons monter un laboratoire de production au sein du Min. Ce déménagement va également nous permettre de trouver des partenaires à qui sous-traiter certaines tâches comme le lavage des bocaux par exemple. En attendant d'installer notre dispositif au sein de plusieurs entreprises qui ont passé commande, nous réalisons des livraisons au sein d'entreprises comme Delair afin de nous faire connaître".

Lire aussi : Delair sépare ses activités drones et data avec la création d'Alteia

Une année de retard

Actuellement la jeune société fait tout, de la réalisation des repas à la remise en circuit des bocaux. Seule la fondatrice, Gilmara Gabriel et un chef de cuisine travaillent au développement de la marque. L'effectif de Bocal en Boucle devrait cependant être renforcé, dès janvier 2021, avec l'arrivée de trois employés dont un responsable de production et un commercial.

Ralentie par l'épidémie de Covid-19, la dirigeante constate "presque une année de retard" sur son plan de développement à cause des deux confinements. Son "frigo intelligent" principalement destiné "aux pauses déjeuner en entreprise" n'a pas eu le succès escompté étant donné que plusieurs sociétés ont placé leurs salariés en télétravail ou au chômage partiel.

"Malgré le contexte, nous souhaitons faire connaître notre marque dans la région toulousaine et plus globalement en Occitanie. D'ici un an, notre objectif est d'avoir près de 30 distributeurs qui commercialisent nos produits", espère la directrice générale de la boîte.

Malgré ses difficultés, Bocal en Boucle a réalisé un chiffre d'affaires de 60 000 euros pour son premier exercice comptable en 2019. Une somme qu'elle souhaite doubler en 2021.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.