Aéronautique : Aura Aero implante sa chaîne d'assemblage à Toulouse

 |   |  655  mots
Le tout premier vol, avec prototype, est prévu au premier semestre 2020 pour Aura Aéro.
Le tout premier vol, avec prototype, est prévu au premier semestre 2020 pour Aura Aéro. (Crédits : Aura Aero)
Aura Aero, concepteur et constructeur aéronautique d'avions biplaces, va ouvrir sa première chaîne d'assemblage à Toulouse. Son premier exemplaire sera livré fin 2020. L'entreprise, qui propose deux modèles, espère produire 30 à 50 avions par an, en 2022. Dans les années à venir, Aura Aero souhaite concevoir un avion électrique.

Ce sont une vingtaine d'emplois à la clé. Le concepteur et constructeur d'avions biplaces, Aura Aero, va lancer sa première chaîne d'assemblage au mois de mars, sur le site de Francazal, à Toulouse. À cette occasion, l'entreprise va embaucher plusieurs dizaines de personnes d'ici fin 2020 sur des postes en production, logistique et bureau d'études. À terme, l'entreprise souhaiterait atteindre une cinquantaine de salariés. Aujourd'hui, la société, fondée par Jérémy Caussade, Fabien Raison et Wilfried Dufaud, compte 10 salariés et son premier avion ne sera pas livré avant fin 2020. Le tout premier vol, avec prototype, est prévu au premier semestre.

"Nous allons livrer à Midi-Pyrénées Voltige notre premier avion en kit en fin 2020 voire début 2021. Une fois que nous recevrons la certification Easa CS23 (certification de l'Agence européenne de la sécurité aérienne pour les avions des catégories normale, utilitaire, acrobatique et navette, ndlr), en septembre 2021, nous pourrons livrer nos avions prêts à voler à notre second client, Dijon Voltige, au cours du deuxième semestre. En 2021, nous espérons pouvoir produire 10 à 15 avions et, à partir de 2022, entre 30 et 50 avions par an....

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :