Syntony investit un million d'euros pour capter Galileo dans le métro

 |  | 543 mots
Lecture 3 min.
Joël Korsakissok, président de Syntony.
Joël Korsakissok, président de Syntony. (Crédits : Rémi Benoit)
La PME toulousaine Syntony, qui a déjà déployé ses infrastructures pour faire fonctionner le GPS dans les métros de Stockholm, New York et Toulouse, investit grâce au soutien de France Relance, un million d'euros pour intégrer la technologie Galileo. En 2022, les normes européennes imposeront ce système de localisation aux fabricants de smartphones et aux centres de secours. Par ailleurs, Syntony prévoit de recruter cinq à dix collaborateurs cette année.

"La première utilisation historique de notre système, c'était à l'origine à destination du métro de Stockholm pour localiser les pompiers eux mêmes. Ces derniers avaient besoin de pouvoir se repérer dans la fumée. Ils ont été équipés de récepteurs tétra avec une puce GPS", se remémore Joël Korsakissok, président de Syntony.

La PME toulousaine a mis au point des solutions d'équipements d'aide à la radionavigation. À la création de la société en 2015, Syntony a d'abord vendu ses produits de pointe dans le secteur aérospatial pour la fusée Ariane, des drones militaires ou les essais en vol d'Airbus. Puis très vite, la jeune...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :