Des étudiants toulousains créent des super-levures pour les astronautes

 |   |  656  mots
Les étudiants en biologie, ont imaginé des super-levures synthétiques permettant de compléter l'alimentation lors de longues missions dans l'espace.
Les étudiants en biologie, ont imaginé des "super-levures synthétiques" permettant de compléter l'alimentation lors de longues missions dans l'espace. (Crédits : iGEM Toulouse)
Huit étudiants de l'université Paul-Sabatier et de l'Insa mettent actuellement au point des levures nutritives pour les astronautes, destinées à améliorer l'apport en vitamines lors des longues missions spéciales. Les jeunes toulousains présenteront leur projet fin octobre lors d'une compétition internationale de biologie nommée iGEM.

Comment conserver la qualité nutritive des aliments tout en les embarquant dans l'espace ? C'est la question sur laquelle planchent huit étudiants de l'INSA et de l'université Paul Sabatier. Après avoir constaté que les aliments destinés aux astronautes perdaient en moyenne 30 à 50% de leur apport en vitamine A en trois mois, ces jeunes toulousains, tous étudiants en biologie, ont imaginé des "super-levures synthétiques" permettant de compléter l'alimentation lors de longues missions dans l'espace.

"C'est un système innovant puisqu'il est quasi-autonome : il faut très peu de ressources pour produire ces éléments nutritifs, tout est directement disponible dans le vaisseau spatial. Il y aura une boîte avec deux compartiments, un pour la bactérie et un autre pour la levure...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :