En plein essor, le groupe Fika prend possession de France Transactions

 |   |  336  mots
François Legeleux, le dirigeant de France Transactions et Alexandre Humbert, veulent ensemble devenir des acteurs incontournables dans la région en matière d'immobilier.
François Legeleux, le dirigeant de France Transactions et Alexandre Humbert, veulent ensemble devenir des acteurs incontournables dans la région en matière d'immobilier. (Crédits : Reda Ibrahim)
Basé à Toulouse, le groupe Fika, spécialisé dans la transaction d'immobilier tertiaire, vient d'acquérir une autre entreprise toulousaine, France Transactions. Une opération qui s'inscrit dans une logique de développement du groupe fondé en 2011.

Le secteur immobilier toulousain se réorganise quel que peu. Le groupe toulousain Fika, fondé en 2011, a annoncé mardi 17 septembre l'acquisition de France Transaction, présent sur le marché local depuis 70 ans et spécialisé dans l'immobilier commercial.

"C'est la première opération de croissance externe de notre jeune entreprise et cela s'est présentée comme une opportunité de marché. En plus de partager un positionnement haut de gamme, les activités de droit au bail, gestion et vente de France Transactions sont complémentaires avec ce que nous proposons", justifie le fondateur du groupe Fika, Alexandre Humbert.

Son entreprise est spécialisée dans la transaction d'immobilier d'entreprise, à savoir bureaux, locaux commerciaux, entrepôts, terrains et immeubles résidentiels en bloc.

Lire aussi : Immobilier : ICC Finance part à la conquête du marché du courtage

Une nouvelle agence en 2020

Le renforcement de son positionnement à Toulouse, intervient une année après l'ouverture de locaux à Bordeaux. Au total, l'entreprise emploie 13 personnes personnes réparties entre ces deux métropoles, auxquelles il faut ajouter désormais les cinq salariés de France Transaction. Et cet effectif devrait continuer à croître. Cinq embauches au total dans les douze prochains moins sont prévues à Toulouse, Bordeaux et Montpellier.

"Nous avons pour projet d'ouvrir une autre agence à Montpellier via de la croissance interne. Néanmoins, nous sommes attentifs au marché et on ne s'interdit pas une nouvelle opération de croissance externe même si on dirige vers la première option", ajoute le dirigeant qui réalise actuellement un chiffre d'affaires de 880 000 euros.

Ainsi, Alexandre Humbert veut devenir un acteur incontournable de l'immobilier tertiaire dans le Sud-Ouest. Pour y parvenir, le groupe Fika veut maintenir le taux de croissance annuel de son chiffre d'affaires de +35% qu'il connaît depuis sa création, et ce jusqu'en 2020. À cette échéance, l'entreprise vise l'objectif d'avoir réalisé 70 transactions d'ici la fin d'année et les deux millions d'euros de chiffre d'affaires.

Lire aussi : Immobilier : le marché du neuf à Toulouse inquiète

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :