Immobilier : acheter à Toulouse coûte de plus en plus cher

 |   |  596  mots
Selon différents acteurs de l'immobilier, le prix de vente de l'immobilier a grimpé en 2017.
Selon différents acteurs de l'immobilier, le prix de vente de l'immobilier a grimpé en 2017. (Crédits : ON / Rémi Benoit)
Alors que la 51e édition du Salon de l'Immobilier Toulouse-Occitanie ouvre ses portes vendredi 9 mars, Seloger.com, ORPI et la Fédération des promoteurs immobiliers dévoilent leurs chiffres relatifs aux transactions immobilières effectuées en 2017 dans la Ville Rose. Les résultats sont variables mais soulignent toutefois une augmentation des prix de vente et une stagnation des loyers.

Avec une augmentation des prix de ventes de + 5,1% en une année pour le groupe de petites annonces immobilières Seloger.com, le marché immobilier toulousain semble voir la vie en rose.

Selon un baromètre LPI-Se Loger sorti en janvier dernier, "Toulouse est aujourd'hui la 12e ville la plus chère de France parmi celles de plus de 100 000 habitants " (derrière Paris, Lyon, Bordeaux mais aussi Lille et Marseille).

Pour acheter un bien, il faut compter 175 000€ en moyenne, soit 2 458€/m2. Avec des disparités évidentes entre les quartiers : le centre-ville (autour du Capitole), les Amidoniers-Caffarelli, Saint-Michel-Le-Busca et Saint-Cyprien restent les plus onéreux car les plus recherchés. À titre comparatif, un bien coûte en moyenne 534 000€ à Paris et 266 000€ à Bordeaux selon Seloger.com.

Stabilité pour le marché de la location

Mais si les prix à l'achat ont bien évolué en une année, ceux à la location sont en revanche restés stables. Toujours selon ce même baromètre, ils n'ont augmenté que de + 0,3%. Soit une moyenne de 12€/m2 pour un loyer à Toulouse, avec là encore des écarts selon les quartiers. Mais cette tendance ne se retrouve pas dans toutes les grandes villes françaises...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :