Carole Delga : "l'aéroport de Toulouse pose une question de souveraineté nationale"

 |   |  1314  mots
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, était l'invité de La Matinale du 8 février.
Carole Delga, présidente de la Région Occitanie, était l'invité de La Matinale du 8 février. (Crédits : Rémi Benoit)
La présidente de la Région Occitanie, Carole Delga, était l’invitée de La Matinale organisée à Toulouse ce jeudi 8 février au Meeting Lab par La Tribune. L’occasion de revenir sur son parcours, ses ambitions, le Parti socialiste, et les dossiers d’actualité comme la LGV Toulouse-Bordeaux, l’aéroport Toulouse-Blagnac, la grogne agricole ou encore le lycée Gallieni. Voici un résumé de ses principales déclarations.

Membre du Parti Socialiste depuis 2004, Carole Delga a été élue présidente de la Région Occitanie le 4 janvier 2016, après avoir été secrétaire d'État en charge du Commerce, de l'Artisanat, de la Consommation et de l'Économie sociale et solidaire entre juin 2014 et juin 2015.

Bercy, "un milieu assez déconnecté du terrain"

"Cette fonction m'a donné accès à un réseau parisien. Il faut être lucide, en France les choses se décident à Paris, avec des hauts fonctionnaires et tout particulièrement à Bercy (ministère dont elle dépendait, ndlr). C'est un lieu de décision et de pouvoir. Pour moi, qui n'ai pas fait l'ENA et qui ne provient pas du milieu, cette expérience m'a donné une chance extraordinaire d'avoir accès à ce réseau-là, un réseau que je n'aurais pas pu avoir d'une autre façon. Quelle que soit l'alternance à la tête du pays, les hauts-fonctionnaires restent au pouvoir, donc on garde toujours des contacts. Désormais, j'ai une compréhension des circuits de décision qui me permet de gagner du temps pour savoir où il faut actionner quand on est présidente de Région et obtenir des informations.

Bercy, si c'était à refaire, je le referais car je sais ce que cela m'a apporté. Mais c'était bien que cela ne dure pas plus d'une année. C'est un milieu où l'on est assez déconnecté du terrain et c'est une des faiblesses de la France. On ne fait pas assez confiance aux territoires. Aujourd'hui, les initiatives locales sont freinées et c'est une vraie erreur en terme de croissance économique et de démocratie participative".

" Etre femme à la tête d'une région est un signal donné aux jeunes filles"

"J'ai eu la chance d'avoir une éducation où l'on me disait que tout était possible tant que l'on travaillait. J'ai toujours été élevée dans la religion de la méritocratie républicaine. J'ai commencé à travailler dans les bâtiments et les monuments historiques, un milieu très masculin, puis dans le BTP, aussi très masculin. J'ai également dirigé un syndicat de gestion et d'assainissement des eaux, où je gérais 120 gars au quotidien. J'ai toujours été dans des milieux essentiellement masculins, donc je ne me suis jamais posée cette question.

Je réalise qu'être une femme présidente de région c'est sans doute un signal qui est donné aux jeunes femmes qui pourraient s'autocensurer.  On doit avoir une considération en fonction des talents et non pas en fonction du sexe".

"J'ai plus le tempérament d'une présidente de Région que d'une présidente de parti"

"J'ai été fortement sollicitée pour prendre la tête du PS. J'ai démissionné d'un gouvernement pour me présenter à des élections régionales. Je voulais diriger cette région parce que j'avais un projet pour elle, et j'étais persuadée de son potentiel de développement. Alors quand on m'a sollicité, j'ai réfléchi avant de décliner. Je pense être plus utile à la tête d'une Région qu'ailleurs. J'ai plus le tempérament d'une présidente de Région que d'une présidente de parti".

Matinale Carole Delga

Pour la première Matinale de l'année 2018, les spectateurs étaient au rendez-vous./ Rémi Benoit

Municipales à Toulouse en 2020 : Nadia Pellefigue, "une candidate très sérieuse"

"Les élections municipales ne se déroulent que dans deux ans, nous avons encore un peu le temps. Mais Nadia Pellefigue (vice-présidente de la Région Occitanie en charge du développement économique et du numérique) pourrait être une candidate très sérieuse à ce scrutin. Elle a de grandes qualités. Mais quoi qu'il arrive, il est trop tôt. On rentrera le plus tard possible dans le débat d'idées pour l'avenir de Toulouse".

Matinale Carole Delga

Carole Delga va rencontrer le Premier ministre ce vendredi pour parler de la LGV (Crédit : Rémi Benoit).

La LGV Toulouse-Bordeaux : "Nous pouvons tout à fait réaliser ces travaux dans le calendrier avant 2030"

"Une première étape a été franchie. Les deux LGV que nous soutenons, Bordeaux-Toulouse et Perpignan-Montpellier, ont été reconnues utiles et donc à réaliser. Le différent que nous avons avec le rapport Duron se trouve sur le calendrier. Mais ce calendrier a été dicté par des enveloppes budgétaires qui ont été fixées par Bercy.

Vendredi 9 février, nous rencontrons le Premier Ministre pour lui indiquer qu'avec l'étude que les Régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie ont financé nous pouvons réaliser les projets qui sont dans le scénario 3, mais avec l'enveloppe budgétaire du scénario 2. Nous pouvons tout à fait réaliser ces travaux dans le calendrier avant 2030 avec les financements innovants que nous avons proposé : la taxe sur les poids-lourds en transit international et une répartition de la TICPE. Nous voulons que 10 % de cette TICPE, soit 50 millions d'euros, soit réaffecté sur les Régions qui n'ont pas encore eu d'investissements sur les LGV. Nos propositions sont réalistes".

Aéroport Toulouse-Blagnac : "C'est une question de souveraineté nationale"

"L'aéroport de Toulouse-Blagnac a une spécificité unique en France. Il sert à notre industrie aéronautique, notamment à Airbus pour tous ses essais. C'est donc une question de souveraineté nationale et je pèse mes mots. Notre aéroport n'est pas simplement un aéroport commercial comme à Nice. C'est pourquoi il est indispensable que l'État reste actionnaire dans cet aéroport parce qu'il a une dimension nationale. L'actionnariat public doit rester majoritaire".

Lire aussi : Aéroport de Toulouse : l'État prépare-t-il la vente de ses parts à l'actionnaire chinois ?

Matinale Carole Delga

Carole Delga s'est exprimée sur l'avenir de l'aéroport de Toulouse./ Rémi Benoit

Le lycée Gallieni de Toulouse

"À partir de la fin de l'année dernière, le climat s'est dégradé à cause du comportement de certains jeunes. J'ai demandé au ministère de l'Éducation Nationale de prendre la pleine mesure de la souffrance des professeurs et des élèves. Il faut être clair, c'est une minorité d'entre eux qui créé un climat d'insécurité, de violence et d'agressivité. Des mesures viennent d'être prises (un nouveau proviseur vient d'être nommé, ndlr).

Nous, la Région, en tant que propriétaire des lieux, nous avons pris nos responsabilités en installant 35 caméras de vidéo-surveillance. Au plus fort de la crise nous avons même mis des vigiles aux entrées du lycée mais aussi des patrouilles la nuit avec des chiens pour surveiller le lycée afin d'éviter de nouveaux problèmes".

La grogne des agriculteurs  :"Toutes ces manifestations auraient pu être évitées"

"Demain matin (vendredi 9 février, ndlr) avant d'aller à Matignon, je serais au ministère de l'Agriculture puisqu'on va nous présenter concrètement la nouvelle carte des zones agricoles défavorisées. Il semblerait que des communes soient réintégrées. Le combat été juste car l'enveloppe budgétaire de ces aides européennes allouées à la France est inchangée mais en Occitanie elle était en diminution.

J'avais dit au ministre de l'Agriculture, Stéphane Travert, que l'Occitanie est l'une des régions les plus agricoles de France. Pourtant, on est la région où l'on a le revenu par agriculteur le plus faible de France. Alors ce n'est pas normal que notre région soit sacrifiée face à d'autres régions qui ont des revenus agricoles plus élevés.

Ces aides européennes sont faites pour compenser des handicaps naturels. Cette compensation est logique et elle représente 50 % des revenus des agriculteurs. Toutes ces manifestations auraient pu être évitées car cela faisait plusieurs mois que l'on prévenait le ministère de l'Agriculture sur le fait que cette carte était catastrophique. Cela fait plus de six mois que l'on travaillait avec lui sans aucune avancée".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/02/2018 à 20:03 :
Ancien habitant de la région Languedoc/Roussillon, puis maintenant Occitanie, je viens de lire l'interview de la présidente Madame Delga, que je trouve très bien (et la femme politique, et l'interview). Juste la petite critique d'un des sous-titres (ajouté par le journaliste): "Etre femme à la tête d'une région est un signal donné aux jeunes filles" - il faut lire évidemment "jeunes femmes". Le statut matrimonial d'une personne, qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme, est d'ordre privé et n'a pas d'importance ici.
Cordialement, Richard Rosler
a écrit le 09/02/2018 à 18:17 :
Madame la Présidente de la Région Occitanie, Monsieur le Président du Conseil Départemental,

Mme Carole Delga, Monsieur Georges Méric,

Je tiens tout particulièrement à vous remercier pour votre engagement et votre sincérité dans vos discours face au défi de la République en Marche.

Faire vivre la République et ses valeurs par des actes concrets, préserver l'avenir de notre unique biosphère, être solidaire par l'action sociale, favoriser l'émancipation de chacune et de chacun. Mr le Président, Vous avez raison de vouloir relever ces défis.

Cependant, je m'interroge sur le bien fondé de certaines organisations qui pour le profit ne serait pas objective surtout dans le cadre de la valorisation du handicap. On préfère gagner de l'argent sur la maladie. Ce n'est pas normal.

Il n'est pas logique de profiter du malheur des autres pour en tirer un enrichissement personnel qui conduit inévitablement à des situations conflictuelles.

Vous voyez maintenant, pour se défendre de toutes inepties, Le liban peut dénoncer tout pratique illégales ou qui nuient au bien fondé du Liban.

Saad Hariri doit être content, surtout les juristes qui ont eu des difficultés à se faire entendre dans votre pays où sévit des situations inextricables et malsaines. Ils doivent être ravie de ce changement même à petite échelle.

Le Liban peut ainsi reconstruire un noyaux d'esprits sain dans un corps sains dénué de toute manipulation pour balayer tous ces perturbateurs endocriniens inadaptable à notre société. Ou sont passé les bon médécins ? les bon juristes ? etc..

L'histoire nous rappelle qu'il faut que les Présidents d'association soient conscients qu'ils peuvent être utilisés pour faire plus de mal que de bien. Ce qui ne ferait qu'augmenter les injustices sociales et créer un climat tendu pour les plus de 40 ans, 50 ans, 60 ans, 70 ans, 80 ans, 90 ans, 100 ans, 110 ans, 120 ans et plus.

On ne se soucit pas assez de ces tranches d'âges qui sont un excellent reflet pour la jeunesse actuelle. Il faut résister aux esprits maléfiques.

Quant au voyage en Corse du Président Emmanuel Macron, je ne comprends pas pourquoi Mr Talamoni et Mr Simonei, sont en désaccord avec Emmanuel et Brigitte Macron . Pourquoi sont - ils en colère contre la Présidence Macron ?. C'est insensé.

On ne critique pas un Président et une Présidente qui font de leur mieux pour ouvrir yeux aux gens sur les difficultés réelles de notre société. Ils essayent d'y rémédier comme ils le peuvent avec le peu de moyens qu'on met à leur disposition. Cela parait évident.

On n'accorde pas assez de crédits aux souverains qui pourraient avoir de bonnes idées pour investir sainement pour le pays et pour la paix.

Il faut écrire au Président de la République pour évoquer le motif de ses griefs. Il ne peut pas deviner de lui même ce qui ne va pas. C'est logique.

Comment se fait-il que des personnes ne puissent pas faire des face à face même en situation conflictuelle. Pourquoi l'hommage au Préfet Erignac a t-il suscité autant de polémiques ?. Ce n'est pas logique. Cela manque de discernement. Il faut aller au delà de tout ça pour résoudre les conflits.

Nelson Mandela vous le direz. Il faut se souvenir du passé pour comprendre qu'il ne faut pas écouter les perturbateurs endocriniens. Il faut les écarter. Il faut que les situations s'arrangent. C'est simple.Il faut intervenir. Il faut être ferme et mettre sous contrats ces perturbateurs qui vont se calmer.

On leur donne trop d'importance au point que l'ancien président Nicolas Sarkozy s'est vu pourchassé, traqué par les paparrazis. comme François Fillon et Dominique Strauss Khan. Ce ne sont pas des situations normales.

La famille Fillon doit être d'un rang social très élévé pour vivre de telles situations contrariantes. On néglige ce qu'ils sont. Ils ont besoin que des ambassadeurs se penchent sur la question.

On ne salit pas la réputation des personnes comme si c'était des vulgaires chiffonniers. La sphère judiciaire n'est plus respectée comme elle se doit de l'être. Ce n'est pas normal de négliger le bons sens de cette famille de juriste.

La famille Hussein sait à quel point on peut déchirer les membres d'une famille pour des enjeux qui sont au final très destructeur. Aujourd'hui, ils doivent préférer relever leur famille plutôt qu'écouter ces pertrubateurs endocriniens qui changent d'avis comme de chemises et qui fichent plus la pagaille qu'autre chose.

La preuve : Pourquoi par jalousie, le destin de la famille Sarkozy a t -elle pu être à ce point contrariée, fusse t il sur des affaires de corruptions en France. Il faut s'en interroger. Est ce que la haine ou le mensonge ne conduirait pas à nuire à certaines personnes plutôt qu'à d'autres. Et pourquoi ? On prend les gens pour des idiots alors qu'ils ne le sont pas.

On n'ouvre pas les yeux aux gens sur ce qu'ils sont comme il se doit et dans le respect de leur droit. On leur ment avant de leur dire qu'ils sont sur un trône parsemmé d'embuches. L'argent fausse la vérité.

On n'accorde pas assez d'importance à certains français qui sont ambassadeurs de la France, de l'Afrique, de la Chine, de l'Inde, du Brésil etc.. et du Monde.

D'ailleurs en France, Ils leur manquent des costumes d'ambassadeurs et des diadèmes pour se faire entendre.

La Chine ne recrute pas assez de couturiers et couturières, de métiers d'art, pour éveiller les consciences sur le bien fait d'offrir des cadeaux qui ont un sens d'ouverture et de pacifisme. Il manque des costumes à confectionner pour la France et l'Europe pour les hommes et les femmes de toutes civilisations, des diadèmes, des galons etc...

La France est oubliée..L'Afrique, L'Asie..L'océanie, L'Amérique..aussi...et bien d'autres cultures civilisationnelles connus par la famille Chirac, la famille Giscard d'Estaing, la famille Sarkozy la famille Hollande.

Je ne comprends pas que des familles ne viennent pas à la rescousse de leurs dirigeants. Ce n'est pas logique de laisser affronter des difficultés disproportionnés à nos haut dignitaires sans réagir face à des injustices sociales évidentes.

Si on n'accorde pas plus de place aux gens, il n'est pas étonnant de voir décliner cette société qui parfois est éclairé par des esprits un peu trop tordus à mon sens.

Il faut se référer aux dépeceurs toulousains. Qu'est ce que l'on met comme idées dans la tête des chrirurgiens de nos jours, c'est grave d'en arriver à de telles atrocités. Ce n'est pas normal. La médecine à des progrès à faire pour voir qui elle recrute.

Pourquoi cela arrange certaines personnes que l'on mettent 30 ans à élucider une affaire criminelle. Ce n'est pas dans l'intérêt des gens, d'accepter une telle situation. Ce nest pas une logique de sécurité et de bienveillance.

Et la montée en puissance des cambriolages, braquages, dans quel monde on vit ? Ou est passé la logique de bienveillance des banquiers, et des assureurs ? Ou est la logique des Tribunaux de bienveillances ? Il n'y en a pas... C'est une catastrophe en matière de sécurité.

On puni les gentils sur de fausses rumeurs et on donne raison aux voyoux au lieu de les recadrer via des mesures de restrictions d'intéret général. C'est la loi du Talion..oeil pour oeil..dents pour dents..

Il faut remettre de l'ordre dans la hiérarchie judiciaire entre le bien et le mal. Il faut redonner une logique de bon sens.

La france doit être forte. Il faut investir intelligemment pour dépasser certains clivages.

Par ailleurs, on oublie trop souvent que les femmes chinoises ont leur place en Chine. Il serait temps que les hommes s'en aperçoivent et qu'ils viennent en aide à ceux qui oeuvrent pour la Paix des civilisations qui fait apparaitre trop de criminalités en Amérique. Ce n'est pas normal. Il faut s'y opposer.

Pourquoi ne respecte t- on plus les policiers. Ce n'est pas normal. Les pompiers doivent aider à redorer le blason de la police. Ils en ont besoin. Ils sont bien content qu'ils viennent les protéger. C'est normal.

Pourquoi la police n'est plus au service d'un Roi pour agir quand celui ci a besoin de son aide dans l'urgence. La Police peut aider un Roi à se débarrasser de ces perturbateurs endocriniens.

Pourquoi n'avons nous pas de Roi et de Reine en France ? Le Roi de France ou de Navarre et sa police de proximité pourrait écarter les mauvais bastions de son fief sachant de quoi ils sont capable. Cette question est devenu tabou...

La France ne peut être dirigée que par des gens qui ne l'honorent pas et qui la salissent. C'est pas normal et juste pour les vrais souverains et leurs descendants qui oeuvrent pour la paix d'être écartés. On ne les écoutent pas assez.

La famille Sarkozy Bruni n'a pas à être humiliée par des esprits qui ont soif de pouvoirs et de vengeance et de haines innapropriées en l'état. Il faut changer de regard sur le monde qui nous entoure. Il faut reconstruire la société de demain pour ne pas en faire une société terrorisée.

Le Roi Felipe d'Espagne et et la Reine Elisabeth d'Angleterre ne sont pas content de voir leur monarchie vaciller pour des situations incohérentes et scandaleuses. Même Angela Merkel en est blasée.

Le président Alexis Tsipras de Grêce ne comprends plus toutes ses incohérences. Personne n' a à diriger son pays à sa place. Ce n'est pas normal.

Même au Mali, en Libye, au Cameroun, au Rwanda, au Ghana, etc...Ils sont en colère de ces perturbateurs endocriniens. Il faut réagir et dire non à ceux qui veulent semer la zizanie.

On n'accorde pas assez d'importance aux personnes. Ce n'est pas juste. Les ambassadeurs peuvent se pencher sur les injustices et les réparer.

Pour cela, il faut arrêter d'embobiner les gens par des mensonges qui ne menent à rien. Il faut s'en éloigner.

Interrogez vous sur le bien fondé de ceux qui vous persécutent. Recadrez les gens comme il se doit. Ne vous laissez pas diriger par des esprits tordus révolutionnaires qui ne protégeraient pas nos séniors. Réagissez vite !


Ils suffit de discuter sur des sujets qui fachent, de trouver des solutions qui conviennent aux uns et aux autres afin d'investir dans le sens d'une amélioration des évenements. Et tous les problèmes s'atténuent. Il faut juste un peu de jugeotte.

Demander à l'ambassadeur de Chine et à l'ambassadrice de Chine, s' ils ne sont pas obligés de faire preuve de diplomatie pour régler les conflits. Ils vous diront que cela passe par des investissements.

Georges Méric a des idées très intéressantes pour la région occitannie qui respectent les valeurs de la République. Il faut écouter son esprit réaliste.

En corse, la famille Talamoni et la famille Simonéi doivent être fiers de leur Président qui fait de son mieux pour trouver un terrain d'entente avec intelligence et humanité et non avec grogne et prise de bec insignifiante. Cette situation n'est pas logique.

Et les présidents du TGI de Bastia et d'Ajaccio, que peuvent -ils faire pour aider ces deux familles à régler ce conflit. Ne peuvent -ils pas les rencontrer pour faire le point.

De nos jours, il faut faire preuve de rigueur et de bon sens. Il ne faut pas écouter les anarchistes.

Napoléon n'aurait pas du écouter les fauteurs de trouble qui ont mené à sa perte.

Même le Président Nicolas Sarkozy, en a subi les frais de ces fauteurs de trouble. A sa place, je serais intransigeante, je les recadrerais. On ne mélange pas les torchons et les serviettes.

Il apparait évident que les ancients présidents de la République soutiennent leur Président de la République pour ne pas écouter les bruits de couloir.

Le pauvre Ministre Pierre Bérégovoy aurait du laisser tomber toutes les personnes qui le menaçaient pour se tourner vers des noyaux de personnes productives et constructrices dont leur seul soucis est l'action et non la critique comme dans l'émission des années 1980 appelées "Droit de Réponse".

Je vous laisse méditer sur tous ces sujets qui doivent relever la France et non la persécuter.

Comment voulez vous relever l'Europe avec tout ce sceptiscisme ? Surtout si tout est fait pour enfoncer les valeurs de la République française. Permettez moi de penser que l'argent rend les gens idots, dénués de tout sens logique.

En attendant, je vous souhaite de collaborer les uns avec les autres pour aller de l'avant.

Jean michel Lambert vous dirait : il faut aller de l'avant et ne pas écouter les critiques qui font reculer le pays. Il n'est pas normal que des juges ou des policiers se suicident pour se faire entendre comme à Magnanville.

Au contraire, on doit croire aux bienfaits des valeurs de la République ou à une société qu'elles qu'elles soient plutôt qu'a des tyrans. Laurent Gbagbo sait oû ils vont conduisent avec cette haine, en prison.

Les tyrans poursuivent des Présidents par soif de haines. Ce n'est pas normal. Les Debré, Les Moulins, Les belloubet, Les Dauvergne, les Thibault Malandrin qui doivent chasser leur démons haineux, les Obama, les Taubira, les souverains nationnaux et internationnaux sont en colère de voir le peu d'humanité qui régissent notre société face à la technocratie mondiale.

Il faut comprendre le desarroi de la justice pour faire régner une bonne justice en tant que tel.

Nos souverains s'interrogent sur le bien fondé de leur fondation. Ils vont désormais recadrer toutes les incohérences pour mieux se défendre afin de mieux préserver leur familles des torsionnaires haineux. Ils vont les chasser de leur territoires.

Les dirigeants de notre société vont remonter les pendules du temps pour les jeunes que l'on entrainnent du mauvais côté de la pente.

L'armée doit s'en charger. Elle doit les réencadrer pour leur redonner la chance de construire une société sur de bonnes valeurs et non basée sur la haine raciale mais sur les respect des métissages.

En attendant, je vous laisse le temps de méditer cela pour gérer au mieux la crise identitaire de notre pays.

Je vous prie d'agréer Monsieur et Mme La présidente de la région d'Occitanie, mes respectueuses salutations.

Cécile Chassagne
Fière d'être une citoyenne à part entière
Je suis Cécile De Lagrâce Dieu n'en déplaise à certains - Et je m'en défend en tant que Cécile - simple citoyenne française ;

Parrainée par La famille Chirac et de Teddy Rinner, Ma cousine Sophie d'Orléans, le papa de ma fille Anais, et leur cercle d'amis ainsi que la famille de Nicolas et d' Eveline Gleyses d'Escalquens, leurs enfants et leurs amis, la famille Duc,la famille bourgeois, la famille Favaro, la famille Petit, la famille Ducos, la famille Thieuzard, la famille Poloni, la famille Ricolfi, la famille Catrais, la famille Rouanet, la famille Melet, la Famille Gilabert, La famille Lapeyre, la Famille Anglade, la famille Grimoud, la famille Frimpong, la famille de Fernandez, la famille de Cyrielle, la famille de Benjamin et de Chloé, les enfants du village de Lagrâce Dieu et leurs parents ainsi que la Famille des Républicains.
a écrit le 09/02/2018 à 15:22 :
"car cela faisait plusieurs mois que l'on prévenait le ministère de l'Agriculture sur le fait que cette carte était catastrophique."

Oui mais ça notre gouvernement est peu regardant en ce qui concerne ses "réformes", prenez celle des cartes grises qui est passée alors que nombreuses préfectures ne sont toujours pas équipées de bornes informatiques du coup par chez nous les gens doivent attendre, ou payer en passant par un garagiste, ce qui est le comble, double peine.

Les gens qui pondent des lois sont déconnectés des réalités et en plus parisianos parisiens, forcément ils passent à côté de la plupart des éléments importants en ce qui concerne les régions, si ça se trouve ils n'ont même jamais vu de vache à part au salon de l'agriculture !

J'ai l'impression que cette élue tient bien la route, pour le moment du moins.
a écrit le 08/02/2018 à 21:49 :
J'ai voté madame Delga bien que je ne sois pas d'obédience socialiste. Je la remercie de son franc parlé, ce qui est malheureusement rare chez nos politiques. Soyons logique et ayons la parole libérée pour parler des vrais sujets et des vrais problèmes de société. Nous avons besoin de leaders et de discours vrais.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :