Figeac Aéro prépare "un plan de réduction de postes significatif" pour septembre

 |   |  756  mots
Figeac Aéro est impacté par la crise sanitaire et les difficultés rencontrées sur le 737 Max.
Figeac Aéro est impacté par la crise sanitaire et les difficultés rencontrées sur le 737 Max. (Crédits : Rémi Benoit)
Déjà durement impacté par la crise du Boeing 737 Max, le sous-traitant Figeac Aéro est désormais frappé par la baisse des cadences dans la filière aéronautique. Le groupe annoncera un plan de restructuration en France à la rentrée, après avoir supprimé 30% de ses effectifs à l'étranger. Les précisions.

"Nous vivons notre quatrième crise aéronautique. Ce sera probablement la plus longue et la plus forte", alerte Jean-Claude Maillard, le PDG de Figeac Aéro.

Fondée en 1989 par le dirigeant lotois, la société a connu une croissance fulgurante, passant de 19 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2000 à 445 millions en 2020.

"Notre taux de croissance annuel moyen depuis 2014 est de 17% contre 5% dans le reste de la filière aéronautique. Nous sommes devenus il y a deux ans le premier sous-traitant européen en termes de taille", souligne Jean-Claude Maillard.

Affecté par la crise sanitaire et le Boeing 737 Max

Malgré ces performances, Figeac Aéro est aujourd'hui en difficulté. L'entreprise a présenté le 8 juillet ses résultats annuels pour un exercice clôturé au 31 mars 2020. Le chiffre d'affaires est en hausse de 4% atteignant les 445 millions d'euros mais son EBITDA (le bénéfice...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/07/2020 à 18:05 :
comment se fait-il que seul la Tribune fasse cette annonce ?
a écrit le 09/07/2020 à 14:52 :
Secteur sous perfusion d'argent public poussant l'aberration en UE a faire voler des avions vides, si tout les acteurs avaient été bien informés et bien conseillés par de véritables experts indépendants et non des prêcheurs financiers nombreux aurait pu anticiper cette crise malgré l'imprévisibilité d'un virus.

Prochaine crise majeur l'immobilier dorénavant entièrement parasitée par les marchés financiers ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :