Daher : 643 postes menacés mais des mesures d'accompagnement plus avantageuses

 |  | 560 mots
Lecture 3 min.
La direction de Daher et les syndicats sont arrivés fin octobre à un accord sur les mesures d'accompagnement du plan social.
La direction de Daher et les syndicats sont arrivés fin octobre à un accord sur les mesures d'accompagnement du plan social. (Crédits : Quest)
La direction de Daher et les cinq organisations syndicales représentatives ont signé un accord sur les mesures d'accompagnement du plan social. L'intersyndicale se félicite de dispositions plus avantageuses que le minimum légal. L'activité partielle de longue durée (APLD) épargne 231 emplois. Il reste 643 postes menacés actuellement, dont plus de 200 à Toulouse, mais ce chiffre devrait diminuer avec les retraites anticipées et les départs volontaires.

Après quatre mois de négociations, la direction de Daher et les cinq organisations syndicales représentatives (FO, CFE-CGC, CFDT, CFTC, CGT) sont arrivées fin octobre à un accord sur les mesures d'accompagnement du plan social.

Le 25 juin dernier, Daher avait annoncé un "scénario du pire" avec 1 261 licenciements de salariés en CDI en France et notamment la cession de l'usine d'aérostructures de Saint-Julien-de-Chédon (région Centre). Le groupe prévoyait alors une baisse brutale d'activité estimée à 40% sur l'année 2020, entraînant une perte de 300 à 400 millions de chiffre d'affaires et de 80 à 100 millions d'EBITDA. Début octobre, la direction a présenté aux salariés un projet de plan social...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :