BVA repris par le fonds Alcentra, 500 emplois à Toulouse menacés ?

 |  | 889 mots
BVA Group appartient désormais à Alcentra.
BVA Group appartient désormais à Alcentra. (Crédits : Rémi Benoit)
L'offre du fonds de dettes Alcentra a été retenue par le tribunal de commerce de Toulouse pour reprendre BVA Group, dont le siège social est basé dans la Ville rose avec 500 emplois. Par ailleurs, Alcentra s'est réjouit de la décision dans un communiqué, où il en profite pour régler ses comptes avec la direction actuelle et Gérard Lopez, derrière l'offre de reprise Xpage. Ce dernier a d'ailleurs annoncé son intention de faire appel de la décision. Par ailleurs, un autre candidat estime que l'instance de justice a fait l'objet de pression, devant ce choix "absurde" face à la casse sociale pressentie.

C'est désormais acté, le groupe BVA (notamment réputé pour son institut de sondages éponyme) va changer de propriétaire. Placée en redressement judiciaire depuis le 5 juin par le tribunal de commerce de Toulouse, la société et ses 1 800 salariés dans le monde (dont 1 000 en France) étaient dès lors dans l'attente d'un repreneur. Après avoir auditionné les candidats à la reprise le 9 septembre, le tribunal a désigné l'offre d'Alcentra comme la plus apte à reprendre BVA, au détriment de l'offre Xpages, portée quant à elle par le management actuel.

"C'est une honte ! Nous allons faire appel et nous sommes déjà en train d'étudier les options que nous avons. Alcentra n'offre aucune garantie pour les emplois du groupe, sauf conditionnée à la réussite d'un business plan sur 24 mois. Et encore, cela ne concerne que 300 emplois en France. Il n'y a rien pour les 700 autres dans le pays, dont les 500 à Toulouse. De plus, la direction de l'entreprise va être reprise par une personne du cabinet Alvarez & Marsal, spécialisée dans la restructuration d'entreprise", réagit...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/09/2020 à 16:05 :
Les call centers ont rendu le travail des sondeurs particulièrement difficile, sur 100 coups de téléphones de gens qui rentrent chez nous par la force via le téléphone, un seul l'est du fait d'un sondage du coup forcément on doute quand on les a au téléphone ou bien on répond pas.

Ne sachant plus quoi faire après 10 ans de harcèlement téléphonique, téléphone fixe qui n'est plus qu'un support à escrocs finalement, je fais ce que je ne voulais pas, mais on ne sait jamais, je raccroche au nez espérant qu'enfin je sois blacklisté !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :