BVA : "Nous aurons besoin de tout le monde", promet Nicolas Besson (Alcentra)

 |  | 927 mots
Nicolas Besson, le directeur exécutif d'Alcentra, assure que le siège social de BVA, aujourd'hui à Toulouse, ne sera pas délocalisé.
Nicolas Besson, le directeur exécutif d'Alcentra, assure que le siège social de BVA, aujourd'hui à Toulouse, ne sera pas délocalisé. (Crédits : Google Map)
Quelques heures après que le tribunal de commerce de Toulouse ait désigné le fonds de dettes Alcentra comme le repreneur du groupe BVA, Nicolas Besson, le directeur exécutif du nouvel actionnaire, a accordé une interview à La Tribune. Un entretien dans lequel il tient à rassurer les salariés et assure que sa structure s'engage "sur le long terme", avec un business plan sur cinq ans. Par ailleurs, il dément toute tentative de blocage d'obtention du PGE en faveur de BVA.

La Tribune - Avec votre arrivée aux manettes de l'entreprise, les salariés sont inquiets pour leur avenir, et notamment à Toulouse, qui abrite le siège social et 500 emplois. Allez-vous délocaliser des activités et par conséquent des emplois ? Dans un communiqué, après le rendu de la décision, le CSE s'inquiète de "l'établissement du siège social dans un pays étranger".

Lire aussi : BVA repris par le fonds Alcentra, 500 emplois à Toulouse menacés ?

Nicolas Besson - Les fonds d'Alcentra, qui ont notamment permis cette opération, sont domiciliés au Luxembourg. Je pense que la confusion part de là. Mais le siège social de BVA, sa direction ni ses activités ne seront délocalisés. Nous avons pris un engagement sur le maintien des sites ! Seul le site de Boulogne-Billancourt va déménager, à proximité de son ancienne localisation, pour des raisons de bail.

Pour compléter, les autres candidats face à vous estiment que votre offre, qui a été retenue, est celle qui va causer la plus grande casse sociale par rapport aux leurs. Qu'avez-vous à répondre à ces accusations...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/09/2020 à 8:30 :
"domiciliés au Luxembourg"

Ben tiens, ça alors quelle surprise... -_-

Dumping fiscal et dumping social sont les deux mamelles de l'UE.
a écrit le 15/09/2020 à 19:09 :
Il ont de l'humour chez Alcentra 😂 "les promesses (électorales) n'engagent que ceux qui les écoutent" - Charles Pasqua

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :