New Space : le Toulousain Anywaves décroche une première commande d'OHB

Le spécialiste toulousain des antennes taillées pour le New Space vient d'être choisi par OHB Sweden pour équiper la mission européenne Arctic Weather Satellite. En cas de succès du démonstrateur, le projet débouchera sur une constellation d'une dizaine de satellites. De quoi offrir de belles perspectives commerciales à Anywaves qui a signé en l'espace d'un an des premiers contrats avec Airbus et Thales.

4 mn

Anywaves va fournir des antennes à OHB pour une mission scientifique européenne.
Anywaves va fournir des antennes à OHB pour une mission scientifique européenne. (Crédits : OHB Sweden)

"C'est un nouveau client et un client de marque. Anywaves vient de réussir à entrer chez un très gros constructeur européen de satellites", annonce à La Tribune le fondateur d'Anywaves Nicolas Capet.

La jeune société toulousaine fondée en 2017 vient d'être sélectionnée par OHB Sweden pour fournir les antennes de la mission européenne Arctic Weather Satellite. Initié par l'Esa, le projet vise à lancer un satellite de démonstration pour prouver l'utilité des mesures radiométriques dans l'amélioration des prévisions météorologiques.

En cas de succès de la mission, le prototype débouchera sur le lancement d'une constellation d'une dizaine de satellites "qui fourniraient un flux quasi constant de données de température et d'humidité en provenance de tous les endroits de la Terre, ce qui permettrait, pour la première fois, de faire des prévisions météorologiques à très court terme dans l'Arctique", détaillait il y a quelques mois l'agence spatiale européenne.

Un contrat de plusieurs centaines de milliers d'euros en cas de constellation

La mission scientifique a de quoi offrir de belles perspectives commerciales à Anywaves. La société est chargée de livrer trois types d'antennes à raison de quatre antennes par satellite. "Cette première commande du maître d'œuvre européen OHB représente un gain d'affaires de plusieurs dizaines de milliers d'euros pour l'équipementier toulousain, chiffre qui pourrait monter à plusieurs centaines de milliers d'euros si le projet de constellation venait à se concrétiser", indique l'entreprise.

Sur cette mission, l'ESA a voulu opter pour "une approche NewSpace" en testant de nouveaux concepts, dans de courts délais et à faibles coûts. Le consortium industriel mené par OHB Sweden est composé de 31 entreprises dont 14 PME issues de douze pays européens. L'un des objectifs du nouveau directeur général de l'agence spatiale européenne, Josef Aschbacher, est d'accompagner au plus près l'émergence d'un New Space européen, extrêmement foisonnant. Une nouvelle directrice, la Française Géraldine Naja, a été nommée notamment pour mieux aider les startups et les PME européennes à se développer.

Lire aussi 6 mnSpatial : comment l'ESA veut créer les conditions de l'émergence d'un NewSpace européen

De leur côté, les jeunes sociétés du spatial étaient montées au créneau en septembre dernier en annonçant la création de l'association YEESS pour mieux intégrer les contrats institutionnels en Europe. S'estimant pénalisées par des critères d'expérience dans les appels d'offres, six startups demandaient par exemple se voir confier directement des charges utiles secondaires dans les grands programmes de l'Esa.

Lire aussi 3 mnNew Space : six startups s'allient pour faire décoller leurs contrats en Europe

"Anywaves ambitionne toujours de devenir le leader européen pour les antennes de constellation de satellites. Avec leurs innovations de rupture, les jeunes entreprises du spatial européen n'entrent pas en opposition avec les grands fabricants de satellites plus traditionnels. Au contraire, travailler ensemble permettrait d'avoir une Europe du spatial extrêmement compétitive. Le contrat avec OHB en est un bon exemple", plaide Nicolas Capet.

Fondée en 2017, Anywaves a décroché sur la dernière année des contrats avec les grands maîtres d'oeuvre du spatial. La société toulousaine a été choisie à l'automne 2020 par Thales pour équiper les nanosatellites IoT d'Omnispace puis en juin dernier elle a été retenue par Airbus à bord de la constellation CO3D.

Lire aussi 3 mnAnywaves embarque à bord de la constellation CO3D d'Airbus

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.