Le Toulousain FullSave change d’actionnaire pour se déployer dans le Sud

 |  | 931 mots
Lecture 5 min.
Avec ce nouvel actionnaire, le Toulousain FullSave veut développer son réseau sur tout le Grand Sud de la France.
Avec ce nouvel actionnaire, le Toulousain FullSave veut développer son réseau sur tout le Grand Sud de la France. (Crédits : Rémi Benoit)
À la fois opérateur télécom et hébergeur, FullSave annonce l’entrée d’Eurofiber au sein de son capital. Le spécialiste européen dans le monde des infrastructures numériques est dorénavant actionnaire majoritaire de la société toulousaine. Officialisé en janvier, ce rapprochement doit permettre d’accompagner et accélérer de nouveaux projets de développement. Au programme : le déploiement d'un réseau dans plusieurs villes du Sud de la France, l’hébergement des données de santé et de nouveaux recrutements.

FullSave fête son 17e anniversaire cette année. En évolution constante et plein équilibre financier, l'hébergeur et opérateur télécom toulousain a décidé de faire entrer Eurofiber dans son capital. Ainsi, le groupe néerlando-belge, également spécialisé dans le cloud, les télécoms et la fibre optique, devient actionnaire majoritaire de FullSave. À travers cette opération, la structure toulousaine souhaite accélérer sa croissance, améliorer son offre, et se développer plus vite dans le Grand Sud. Pour le groupe européen, cette acquisition s'inscrit dans le cadre de l'accélération de la stratégie de croissance française, qui vise à étendre la présence d'Eurofiber en France dans au moins 25 villes d'ici 2025.

Lire aussi : FullSave veut rayonner dans le Grand Sud-Ouest

"Eurofiber nous a présenté un projet de développement très intéressant et dans la continuité de ce que nous avons accompli. Nous n'avons pas l'impression d'être au bout de notre aventure et il s'agit pour nous d'un moyen de la continuer. Eurofiber possède une vision, une expérience et les fonds dont nous avons besoin au...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :