Ski : 80% de chiffre d'affaires en moins dans les Pyrénées en cas de fermeture en février

 |  | 665 mots
Lecture 3 min.
Les stations de ski des Pyrénées redoutent de voir disparaître la quasi totalité de leurs revenus si la fermeture des remontées mécaniques est prolongée au mois de février.
Les stations de ski des Pyrénées redoutent de voir disparaître "la quasi totalité" de leurs revenus si la fermeture des remontées mécaniques est prolongée au mois de février. (Crédits : Altiservice)
Le gouvernement pourrait annoncer le 20 janvier un prolongement de la fermeture des stations de ski lors des vacances de février. Dans les Pyrénées, cette période représente à elle seule 40% du chiffre d'affaires des stations de ski, déjà durement fragilisé par l'absence de revenus à Noël.

"À mesure que les jours passent, les quatre mois de saison sont en train de se réduire comme peau de chagrin. Le mois de décembre représentait 40% de notre chiffre d'affaires. Là, c'est à nouveau 40% du chiffre d'affaires sur les vacances de février qui se joue. Donc, la quasi totalité de la saison va disparaître si nous ne pouvons pas ouvrir pendant les vacances de février", alerte le PDG d'Altiserivce Yves Rougier.

L'opérateur gère trois stations dans les Pyrénées (Font-Romeu, Saint-Lary et Cambre d'aze) qui génèrent habituellement 1,1 million de journées-ski et 30 millions d'euros de chiffre d'affaires par an.

Les Pyrénées pris d'assaut mais pas de revenus pour les stations

Seulement, en raison du contexte sanitaire, les remontées mécaniques n'ont pas...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 19/01/2021 à 23:07 :
On a du mal à comprendre l'acharnement de ce gouvernement sur les skieurs. A part dans les télécabines (de moins en moins nombreuses) dont il faudrait restreindre la capacité, quel sont les risques en plein air ?

Surement bien moindre qu'en supermarché où les gens prennent et redéposent les produits.
Réponse de le 20/01/2021 à 11:13 :
Le problème n'est pas le skieur ... Mais l'after-skieur
Dans la mesure où l'on est incapable de gérer de nombreuses personnes dans un appartement à taille réduit, qui viennent pour faire la fête dans des bars ou autre .... et ben on choisit la facilité et on ferme
a écrit le 19/01/2021 à 16:57 :
Et le pire, c'est qu'il y a de la neige en quantité et excellente. Je le sais, je suis allé skier ! Faut seulement monter à la force des mollets ! 2 heure1/2 de montée....1/4h de descente ! On prend son temps pour profiter un peu. On n'est pas des "Quand même" (Ça, faut connaître).
Réponse de le 19/01/2021 à 17:48 :
Ben voilà ma foi un mode de fonctionnement qui réglerait à lui seul des milliers de problèmes, bravo ! :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :