Pourquoi le Département de Haute-Garonne reprend le contrôle des stations de ski

 |   |  705  mots
Luchon va intégrer un syndicat mixte créé par le Département de la Haute-Garonne.
Luchon va intégrer un syndicat mixte créé par le Département de la Haute-Garonne. (Crédits : Rémi Benoit)
Frappées de plein fouet par les aléas climatiques, les petites stations de ski des Pyrénées cherchent un second souffle. En Haute-Garonne, le Conseil départemental de Haute-Garonne va créer un syndicat mixte pour les stations de Luchon Superbagnères, Bourg d'Oueil, Le Mourtis et Peyragudes. Objectif : les aider à investir et mettre en commun certaines activités. Qu'en pensent les stations de ski ? Décryptage.

"On connaît des années en dents de scie. S'il n'y a pas de neige à Noël, on met deux-trois saisons à s'en remettre financièrement", concède Patrice Gaut, le directeur de la station de ski de Luchon-Superbagnères. La station luchonnaise a réalisé 3,8 millions d'euros de chiffre d'affaires l'année dernière et totalise dans "les bonnes années" 220 000 journées-skieurs, une goutte d'eau au regard des 50 millions de recettes et des deux millions de forfaits ski du réseau N'Py qui capte plus de la moitié du marché dans les Pyrénées. Dès 2015, la Cour des comptes tirait la sonnette d'alarme : deux-tiers des stations pyrénéennes ne dépassent pas les 5 millions d'euros de chiffre d'affaires, avec un endettement allant jusqu'à 400% du chiffre d'affaires ! Et les choses ne sont pas prêtes de s'arranger. Selon Météo France citée dans le rapport, avec une hausse de température moyenne de deux degrés dans les décennies à venir, les stations de ski pourraient perdre un mois d'enneigement.

Lire aussi : Ski : comment les stations pyrénéennes s'adaptent au changement climatique

23 millions d'euros d'investissement

Face à cet endettement alarmant et les aléas climatiques, le Conseil départemental...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :