Aéroport de Toulouse : candidate au rachat, la Banque Populaire est inquiète pour la suite

 |   |  594  mots
La banque régionale dispose de 208 points de vente.
La banque régionale dispose de 208 points de vente. (Crédits : Reuters)
À l’occasion de la présentation de ses résultats annuels, la Banque Populaire Occitanie par l’intermédiaire de son directeur général, Alain Condaminas, s’est exprimée au sujet de l’aéroport Toulouse-Blagnac. Candidate au rachat avec des partenaires, la banque se dit prête à retirer son offre si l’imbroglio juridique autour de l’infrastructure aéroportuaire s’éternise.

L'annulation récente de la procédure de la privatisation partielle de l'aéroport de Toulouse par la Cour administrative d'appel de Paris fragilise les envies de chacun. En plus de mettre Casil Europe dans une situation inconfortable dans le cadre du processus de vente de ses parts, certains des candidats au rachat des parts de l'actionnaire chinois sont inquiets. C'est le cas notamment de la Banque Populaire Occitane, candidate à l'acquisition des 49,99 % des parts de l'aéroport toulousain dans le cadre d'un consortium avec la Caisse d'Épargne, le fonds d'investissement Ardian et Natixis.

"Nous avons proposé un prix ferme, qui est toujours valable, mais nous sommes dans l'attente. Nous aurions dû avoir une réponse au début du mois d'avril mais cette décision juridique semble avoir tout retardé. Je crains que pendant plusieurs années, nous ne sachions plus qui est réellement l'actionnaire de l'aéroport et que cela bloque des investissements... Nous ne pouvons rester candidat que si nous avons toutes les assurances juridiques", lance Alain Condaminas, le directeur général de la Banque Populaire Occitane.

Le dirigeant craint en effet que la situation ne s'enlise, et ce pour plusieurs années. Surtout, il est hors de question pour lui d'investir dans la société ATB sans être certain de rester propriétaire de l'infrastructure. Quant à Casil Europe, il refuse de commenter sur d'éventuelles conséquences de cette décision juridique.

Lire aussi : Aéroport de Toulouse : le chinois Casil réagit après l'annulation de la vente

Des crédits en hausse grâce aux taux bas

Du côté des bonnes nouvelles, la banque régionale présente dans huit départements auprès de 573 000 clients (professionnels et particuliers confondus) affiche un taux de crédits accordé en 2018 à 2,4 milliards d'euros. Ainsi, leurs encours de crédits s'élèvent à 11,7 milliards d'euros à la fin du mois de décembre, représentant une progression de +3,5 %. Pour 2019, les crédits atteignent déjà des records avec 650 millions d'euros débloqués au cours du premier trimestre, soit + 20% en comparaison avec l'année passée sur la même période.

"Dans un contexte des taux d'intérêts historiquement bas, nous accordons beaucoup de crédits (47 000 en 2018, ndlr) avec un coût du risque en diminution pour la seconde année consécutive, à 19,4 millions d'euros (-12% par rapport à 2017, ndlr). C'est le signe que la santé économique de notre territoire est plutôt bonne, mais en 40 ans de vie professionnelle je n'ai jamais vu ça", décrypte Alain Condaminas.

Résultat, la Banque Populaire Occitane voit son Produit net bancaire (véritable indicateur de performance d'une banque) s'élever à 342 millions d'euros sur l'année passée. Il affiche ainsi une baisse de -1,9 % par rapport à celui de l'année 2017. Malgré tout, son résultat net consolidé stagne à 65 millions d'euros.

"C'est une performance alors que notre marge est totalement limée par les taux d'intérêts qui sont bas. La Banque centrale européenne avait annoncé une remontée de ces taux après 2019, mais l'économie européenne étant en train de ralentir voire baisser, la BCE ne veut pas accentuer ce phénomène et pourrait alors maintenir les taux aux niveaux actuels après cette année", s'inquiète le directeur général.

La direction de l'établissement bancaire va présenter ses résultats en assemblée générale pour approbation auprès de 300 sociétaires, mercredi 24 avril, à Montauban.

Lire aussi : Catherine Mallet est la nouvelle présidente de la Banque Populaire Occitane

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :