Mecano ID s'agrandit pour se préparer au New Space

 |   |  558  mots
Mecano ID entend s'imposer sur le marché des nanosatellites.
Mecano ID entend s'imposer sur le marché des nanosatellites. (Crédits : Mecano ID)
La PME toulousaine Mecano ID a doublé la surface de ses bâtiments pour se doter de nouveaux moyens de production face à l'essor du New Space. La société est la maître d’œuvre de la charge utile de la nouvelle génération des balises Argos et planche aussi pour le Cnes sur le nanosatellite Angels.

Fondée en 1994, la société toulousaine Mecano ID a depuis bien grandi. "Nous avons embauché 25 personnes en deux ans et notre effectif est désormais de 75 salariés pour un chiffre d'affaires de 9 millions d'euros", présente Didier Mesnier, gérant de Mecano ID. Pour réaliser cette performance, la PME du spatial dispose de trois activités stratégiques : l'ingénierie de systèmes mécaniques, la fabrication de pièces composites haute performance et les essais d'environnement mécanique et thermique. Des services que l'entreprise effectue pour les grands donneurs d'ordre du secteur (Airbus, le Cnes, etc).

Un robot pour fabriquer en série les pièces composites

En pleine croissance, Mecano ID a donc décidé de pousser les murs en 2018.

"Nous avons investi 4 millions d'euros pour doubler la surface de nos bâtiments désormais portée à 3 000 m2. Le but est de nous donner de nouveaux moyens de production et d'essais", précise le dirigeant.

"L'entreprise a notamment fait l'acquisition de deux nouvelles cuves à vide thermique (pour recréer le vide spatial lors des essais) qui arriveront dans l'usine en mai et d'un robot de drapage pour empiler de manière automatisée des fibres afin de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :