Ilek lance le gaz français à base de déchets organiques

 |   |  773  mots
Les fondateurs d'Ilek se lancent dans le gaz vert.
Les fondateurs d'Ilek se lancent dans le gaz "vert". (Crédits : Rémi Benoit)
Après l'électricité verte, la société toulousaine Ilek devient fournisseur de gaz produit à partir de déchets agricoles. L'intérêt pour le consommateur est d'acheter un gaz local. Pour les producteurs laitiers, ce système réprésente une nouvelle source de revenus. Découverte.

"Aujourd'hui la France importe 99% du gaz consommé. Cette énergie présente sous terre est forée principalement en Russie, en Algérie ou en Écosse", observe Rémy Companyo, cofondateur d'Ilek. Cette jeune société toulousaine fondée en 2016 met en relation producteurs d'électricité renouvelable (hydroélectricité, éolien) et consommateurs. Depuis décembre, la startup se lance dans le gaz "vert", produit... en France.

"La bio-méthanisation permet de disposer des déchets alimentaires ou agricoles dans une cuve. La température monte et cela crée un gaz que nous filtrons puis injectons dans le réseau. Cela pourrait permettre à la France d'être autonome en énergie dans 30 ans", explique l'entrepreneur.

De nouveaux revenus pour les producteurs laitiers

Ilek a obtenu le feu vert de l'État avant l'été pour lancer la commercialisation. Pour le moment, deux agriculteurs en Bretagne et en Alsace produisent ce bio-méthane. Un exploitant des Pyrénées-Orientales devrait les rejoindre sous peu.

"Ce sont des producteurs laitiers qui prennent une revanche après avoir été confrontés à des prix laitiers très bas. Ils récupèrent le fumier, les excréments de vaches dont ils ne faisaient pas grand...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :