Le Toulousain Brico Privé se lance à la conquête de l'Espagne

 |   |  432  mots
Marc Leverger et Julien Boué, cofondateurs de Brico Privé.
Marc Leverger et Julien Boué, cofondateurs de Brico Privé. (Crédits : Mathieu Loubière)
Fort de ses 2 millions d'utilisateurs, la plateforme de vente privée Brico Privé va renforcer sa présence en Espagne en ouvrant un bureau à Barcelone. Basée à Toulouse, la société vise les 40 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015.

Créée en 2012, la société toulousaine Brico Privé est spécialiste des ventes privées dédiées au bricolage, jardinage et aménagement de la maison. Chaque semaine, l'enseigne propose "une cinquantaine de ventes éphémères sur une large gamme de produits de qualité professionnelle", vendus à petits prix grâce à "des relations privilégiées avec les marques Grohe, Legrand, Bosch, Ryobi, etc." Des partenariats qui lui permettent de proposer des ristournes de 50 % sur des produits de fins de série.

La plateforme revendique 2 millions d'utilisateurs en France et indique livrer 40 000 colis pas mois. Une activité soutenue qui lui permet d'afficher "une croissance rentable supérieure à 100 % par an et près de 42 millions d'euros de chiffre d'affaires sur les 12 derniers mois". À l'équilibre dès sa première année, Brico Privé affichait une rentabilité de 8 % en 2013.

Renforcer l'activité en Espagne

Grâce à ses bons résultats français, la société se tourne vers l'international pour accélérer son développement. Julien Boué et Marc Leverger, les deux fondateurs, ont décidé de renforcer leur présence en Espagne où ils disposent déjà de la plateforme bricoprive.es. Après avoir créé en mai une équipe consacrée au lancement de leur activité en Espagne, la société ouvrira en fin d'année un bureau commercial et une plateforme logistique à Barcelone. "Elle sera opérationnelle en janvier 2016, indique Julien Boué. Nous pensons que ce projet décollera si nous travaillons en local avec les marques."

Respectivement ancien directeur général de Chausson Matériaux et directeur des ventes du groupe Atlantique, Marc Leverger et Julien Boué connaissent bien l'Espagne pour y avoir travaillé plusieurs années dans les secteur de la distribution et du bricolage.

"Nous avions depuis longtemps la volonté de retourner sur ce marché où le "fais-le toi-même" (en anglais Do it Yourself ou "DIY" NDLR) est en plein essor depuis quelques années, indique Julien Boué. Nos premiers résultats, plus qu'encourageants, nous donnent les moyens de mener à bien ce projet et nous espérons, d'ici à Noël, réaliser 10 % de notre chiffre d'affaires mensuel en Espagne."

Objectif à terme pour Brico Privé : s'imposer comme l'un des acteurs de référence en Europe du Sud. Après l'Espagne, la société devrait s'implanter en Italie en 2016. En juin, l'entreprise a ouvert son capital en juin à Ardian qui a investit 2,5 millions d'euros. Une deuxième levée de fonds devrait "sûrement" avoir lieu dans quelques temps pour financer la croissance. Brico Privé vise un chiffre d'affaires de 100 millions d'euros dans 3 ans.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/11/2016 à 10:58 :
Bonjour, qu'il commence a gérer correctement sa société en France, ce sera déjà pas mal, car il ne faut pas croire que leur prix sont attractif loin de la en plus de ça il n'y aucun suivi de commande, impossible de les joindre le téléphone reste décrocher (réseau occupé), aucune repose par mail, j'ai l'habitude de commander sur des site de vente privées mais je peux vous dire que je ne commanderais plus jamais sur ce site.
a écrit le 22/05/2016 à 15:11 :
Le choix d'entrer en bourse (donne des ailes)et donne précarité à la "vie sociale" de l'activité..!! mais par notre temps spécifiquement socialiste, avec pôle emplois nous avons la solution..
Il faut admettre qu'à la bourse , la masse salariale est sans valeur.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :