Covid-19 : l'écosystème de la cybersécurité se mobilise face aux attaques

 |   |  556  mots
Itrust et une trentaine d'autres entreprises de cybersécurité se mobilisent pour aider les entreprises qui ont recours au télétravail.
Itrust et une trentaine d'autres entreprises de cybersécurité se mobilisent pour aider les entreprises qui ont recours au télétravail. (Crédits : iStock)
Le Toulousain ITrust et plusieurs de ses confrères s'associent pour apporter leur soutien aux entreprises en difficulté face au contexte sanitaire lié à l'épidémie de coronavirus. Ainsi, une trentaine d'entreprises spécialisées dans la cybersécurité proposent gratuitement leurs services pour sécuriser le télétravail, en raison du confinement imposé. Des grands groupes font déjà appel à eux. Les précisions.

"Beaucoup de hackers et d'organisations criminelles tentent de profiter de cette période de crise pour obtenir des données et pirater divers systèmes. Nous constatons en ce moment-même des cyber-attaques bien plus virulentes qu'habituellement. Les centres hospitaliers sont les premières victimes de ces comportements opportunistes".

Ce constat alarmant est dressé par Jean-Nicolas Piotrowski, le fondateur et président de la société toulousaine ITrust, qui développe et commercialise des services et logiciels de cybersécurité.

"À l'heure où les autorités demandent aux entreprises de favoriser le télétravail pour respecter le confinement, il faut savoir que le travail à distance crée des brèches et des failles de sécurité très importantes. Il convient donc de le sécuriser et le faciliter tout en conservant un haut niveau de confidentialité et de disponibilité", estime le dirigeant.

Des entreprises majoritairement françaises et allemandes

Alors, dans un besoin de "solidarité avec les entreprises en difficultés", ITrust et le groupement d'entreprises innovantes dans la cybersécurité et le cloud Hexatrust ont fédéré autour d'eux plusieurs entreprises pour mettre à disposition, gratuitement, leurs solutions pendant la période de confinement.

"L'idée n'est pas de se faire de l'argent dans ce contexte, ce qui explique pourquoi nous proposons notre aide gratuitement. Notre véritable objectif est de valoriser l'écosystème français et européen et son savoir-faire en matière de cybersécurité à travers cette initiative. Aujourd'hui, nous sommes une trentaine à proposer nos services, majoritairement des entreprises françaises et allemandes, mais déjà d'autres sociétés veulent s'associer à nous", affirme Jean-Nicolas Piotrowski.

Pour le moment, cette initiative réunit des structures comme Atempo, Tixeo, Jaguar Network, Ercom (rachetée il y a récemment par Thales), Wallix et d'autres (la liste exhaustive est à découvrir ici).

Des grands groupes se manifestent

En ce qui concerne la société toulousaine ITrust, qui emploie 55 salariés entre son siège social à Toulouse et son antenne à Paris, elle met à disposition deux de ses trois produits dès maintenant.

"Nous proposons aux entreprises notre scanner de vulnérabilité Ikare et la plateforme logicielle ACSIA qui permet de sécuriser les postes de travail à distance. Pour mémoire, Cette seconde technologie est développée par la société irlandaise 4Securitas dont ITrust est le nouvel actionnaire depuis quelques mois. Pour ce qui est de notre troisième produit qui fonctionne à base d'intelligence artificielle, Reveelium, nous ne pouvons pas le proposer gratuitement car il demande une dizaine de jours d'installation mais nous avons instauré une offre privilégiée", décrit le dirigeant toulousain.

En moins de 24 heures, plus d'une trentaine de demandes pour bénéficier de ses logiciels ont été reçues par ITrust, "dont cinq grands groupes". Ces derniers pourront profiter d'un service pouvant sécuriser jusqu'à 3 000 postes de télétravail chacun. Autrement dit, c'est une véritable opportunité commerciale (pour l'avenir) de travailler avec des grands groupes pour ITrust. Cette dernière dispose déjà d'un portefeuille clients de 200 entreprises, de toute taille, dont les ministères des Armées et de l'Agriculture ou encore l'entreprise Nutrition & Santé. Des contrats qui lui ont permis de réaliser un chiffre d'affaires d'environ quatre millions d'euros en 2019.

Lire aussi : ITrust utilise l'IA pour muscler la cybersécurité

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :