ITrust utilise l’IA pour muscler la cybersécurité

 |   |  532  mots
La création du centre de recherche va engendrer une dizaine de recrutements en 2019.
La création du centre de recherche va engendrer une dizaine de recrutements en 2019. (Crédits : Rémi Benoit)
L’entreprise toulousaine vient de lancer un centre de recherche pour développer de nouveaux algorithmes dédiés à la cybersécurité, avec une levée de fonds de 3 millions d'euros.

"Nous détectons des anomalies sur les réseaux informatiques chez la plupart de nos clients et il nous arrive de ne pas savoir à quoi elles correspondent", analyse Jean-Nicolas Piotrowski, fondateur et PDG de l'entreprise ITrust, spécialisée dans la sécu- rité informatique. Parti de ce constat alarmant, la société installée à Labège, dans la périphérie de Toulouse, vient de lancer un centre de recherche en intelligence artificielle afin de développer et améliorer ses algorithmes dédiés à la cybersécurité, notamment pour les secteurs de la santé, des télécommunications, de l'IoT et de l'agroalimentaire.

"L'enjeu est de pouvoir détecter des attaques que nous ne connaissons pas aujourd'hui. Pour cela, il faut être capable de corréler énormément de données d'infrastructures avec des données d'applications métiers comme les dossiers médicaux numériques de patients, ou les données d'une application qui gère un satellite, par exemple. C'est la corrélation d'événements inhabituels sur le poste de travail d'un salarié comme la visite de sites Internet sur lesquels il n'a pas d'habitude d'aller qui permet de détecter une a attaque ou les prémices de celle-ci. Ainsi, l'intelligence artificielle permet de détecter une attaque en un jour seulement", illustre le dirigeant.

Le fondateur d'ITrust, Jean-Nicolas Piotrowski, imagine le cœur des activités de son entreprise muter au fil des années./ (Crédits : Rémi Benoit)

Levée de fonds auprès de Scopelec

Le lancement du centre de recherche d'ITrust autour de l'IA, en service depuis début 2019, passe donc par la création d'une bibliothèque internationale de data en vue d'entraîner ces algorithmes. Le business model du centre, pour lequel la société compte investir 4 millions d'euros sur trois ans, prévoit des partenariats avec des laboratoires, mais aussi des entreprises, afin de récolter ces données, primordiales pour l'efficacité des algorithmes développés depuis huit ans par ITrust. Mais pas seulement.

"Cette base de données nous servira à entraîner nos solutions, et on pourra aussi la louer à d'autres acteurs afin qu'ils testent leurs algorithmes. La bibliothèque pourra enfin devenir un centre d'évaluation des menaces avec laquelle on pourrait simuler une attaque et tester la protection informatique d'entreprises demandeuses", se projette Jean-Nicolas Piotrowski.

Ce dernier imagine ainsi son entreprise passer, à...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :