Aéronautique : Bombardier invite le Toulousain Satys à Singapour

 |   |  551  mots
Le Toulousain Satys vient de décrocher un important contrat auprès de Bombardier, pour gérer des hangars à Singapour.
Le Toulousain Satys vient de décrocher un important contrat auprès de Bombardier, pour gérer des hangars à Singapour. (Crédits : Satys)
Créé en 1999 et présent dans 14 pays, le groupe Satys, spécialisé dans la peinture d’aéronefs, est désormais prêt à conquérir l’Asie du sud-est grâce à un partenariat signé avec Bombardier. Ainsi, deux nouveaux hangars viennent s'ajouter à huit autres salles de peinture dont la construction est en cours, dans le monde. De quoi booster l'activité de l'entreprise qui vise 400 millions d'euros de chiffre d'affaires, minimum, dès 2025.

Satys se pose à Singapour. Spécialisé dans la peinture des avions, le groupe blagnacais vient en effet de remporter un appel d'offres lancé par le Canadien Bombardier pour s'occuper de deux nouveaux hangars de peinture au sein de son Service Center.

"Le constructeur d'avions d'affaires ouvre différents centres de maintenance à travers le monde et a besoin d'une société spécialisée dans la peinture aéronautique afin de repeindre les différents appareils de sa flotte. Cette implantation nous ouvre de nouveaux horizons sur l'Asie du sud-est, marché en plein développement", annonce d'emblée Thierry Melet, directeur de la business unit Aftermarket & VIP painting (Satys Services) du groupe.

Pour autant, il ne dévoile ni les termes financiers de ce contrat, ni les objectifs financiers qui lui sont liés. Dès le printemps 2020, ces hangars permettront d'accueillir tous les jets privés, ainsi que les avions commerciaux mono-couloirs pour le marché des compagnies aériennes.

"Normalement, il ne s'agit que d'avions de seconde main, mais nous avons l'ambition de peindre des avions neufs si l'occasion se présente", précise Thierry Melet, qui ajoute que dans un premier temps, 25 personnes...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :